PEOPLE

La princesse Élisabeth quittera la Belgique pour étudier au Pays de Galles

La princesse Élisabeth quittera la Belgique pour étudier au Pays de Galles

La princesse Élisabeth poursuivra ses études au Pays de Galles. Reporters/PPE

C’est une grande première pour la royauté belge: la princesse Élisabeth quittera la Belgique pour poursuivre ses études au Royaume-Uni et plus précisément au Pays de Galles.

Par voie de communiqué, le Palais royal a communiqué que «La princesse Élisabeth, Duchesse de Brabant, a réussi les épreuves de sélection organisées par le Comité belge des United World Colleges (UWC). Elle commencera à l’été 2018 son cursus à l’UWC Atlantic College au Royaume-Uni. Ce cursus aboutira à l’obtention du Baccalauréat International en 2020.»

Une première pour la famille royale! La future reine des Belges sera effectivement la première héritière de la Dynastie à poursuivre ses études aussi jeune à l’étranger. Son père, le roi Philippe, avait accompli un cursus au Trinity College de l’Université d’Oxford, puis à l’Université de Stanford en Californie. Avant Élisabeth, son cousin, le prince Amedeo (fils aîné de la princesse Astrid) avait accompli les trois dernières années de ses études secondaires au collège de Sevenoaks School dans le Kent.

Les United World Colleges constituent un réseau mondial d'écoles «qui rassemble des jeunes de différents pays, religions et cultures pour la paix et le développement durable».

Les fondateurs «estimaient que la compréhension interculturelle était la pierre angulaire d'un monde pacifié et ont donc fondé une école pour jeunes sur la base des principes de diversité, de compréhension interculturelle et de respect de l'environnement», précise le comité belge des UWC dans un communiqué .
«Les 17 écoles du mouvement UWC offrent le programme renommé du Baccalauréat International, soit une base académique solide avec un accent important sur les études, le sport et la créativité. L'engagement individuel et la responsabilité sont au cœur de l'UWC; les étudiants consacrent plus de 250 heures à l'engagement social chaque année, allant de l'aide aux personnes âgées à l'activisme climatique.»

Voilà qui devrait parachever un cursus déjà bien étoffé et lui assurer une parfaite connaissance de l’anglais en plus du français et du néerlandais qu’elle manie déjà avec aisance.