MONDE

Des Kurdes mobilisés à Bruxelles pour défendre la population d’Afrine

Des Kurdes mobilisés à Bruxelles pour défendre la population d’Afrine

Les combattants syriens soutenus par la Turquie, après avoir pris le contrôle d’Afrine. AFP

Environ 150 personnes selon la police de Bruxelles-Midi se sont rassemblées dimanche entre 15 h 00 et 17 h 00 à la gare du midi pour s’opposer au sort de la population d’Afrine, en Syrie, assiégée depuis ce dimanche.

Une offensive d’Ankara vise une milice kurde qu’elle considère comme terroriste. Les Kurdes de Syrie se sont engagés à se battre jusqu’à la «libération» d’Afrine.

A Bruxelles, des membres de la diaspora kurde portaient des photos de victimes et se tenaient devant le message «Stop au fascisme et à l’occupation turque à Afrine», afin de sensibiliser les navetteurs. Plusieurs groupes étaient représentés, parmi lesquels la plate-forme «Afrin is not alone» et NavBel.

Les manifestants ont parlé de viols et de meurtres parmi la population civile. Ils appellent l’Union européenne à réagir. «Aujourd’hui c’est Afrine et demain une autre communauté sera visée», estime Sophia Yousri, membre de la plate-forme «Afrin is not alone». «L’Europe a des accords avec Erdogan pour qu’il ferme ses frontières, mais en attendant il est en train d’exterminer toute la population kurde».

NavBel dénonce le détachement de la communauté internationale et déplore que le cessez-le-feu du Conseil de sécurité de l’ONU fin février n’ait pas eu de suite. L’association rappelle que les Kurdes ont combattu pour la sécurité de l’Europe et qu’ils se sentent aujourd’hui trahis.


Nos dernières videos