E-SPORT

Pour les joueurs de e-sport, les blessures n'ont rien de… virtuel

Pour les joueurs de e-sport, les blessures n'ont rien de… virtuel

Reporters Reporters

Tendinites, kystes, nerfs comprimés... A l'instar des sportifs, les professionnels du jeu vidéo sont eux aussi frappés par des blessures ou des douleurs, les empêchant de pouvoir évoluer à leur meilleur niveau. Et même, pouvant parfois briser une carrière.

Les blessures des sportifs de haut niveau font souvent la Une des journaux, comme récemment avec l’entorse du joueur brésilien Neymar. Les blessures risquées par les joueurs de e-sport sont quant à elles très peu évoquées. Pourtant, elles existent bel et bien. L’utilisation prolongée du clavier, de la souris, d’une manette ou de joysticks peut provoquer, à terme, des blessures au niveau des doigts, de la main ou même du poignet.

Surpris que ce genre de mésaventures frappe aussi ceux dont le sport se pratique assis devant un ordinateur ? Il ne faut pas nier les heures d'entraînement que subissent les mains des joueurs, sans compter l'intensité physique des compétitions d'e-sport. Les blessures sont devenues un sujet majeur. Les pathologies qui touchent la main et le poignet sont moins fréquentes que les douleurs au dos ou aux cervicales. Celles-ci sont liées à une mauvaise posture, mais elles peuvent devenir plus handicapantes.

Jusqu’à 10 heures par jour en Corée du Sud

En Corée du Sud, le rythme peut monter jusqu'à dix heures quotidiennes, notamment pour Starcraft II, un jeu de stratégie réputé pour être le plus frénétique de l'e-sport. Le talent des e-sportifs s'y mesure notamment au nombre d'actions qu'ils sont capables de réaliser en une minute. Les plus rapides dépassent les 400, sans le moindre temps mort. « Si on lâche la souris pendant cinq secondes, on a de fortes chances d'avoir perdu la partie. Si votre poignet est dans une mauvaise position, il y reste pendant une demi-heure », explique un joueur.

Ces pathologies se développent avec le temps et la répétition de mauvais gestes : il est donc possible d'éviter leur apparition avec des solutions simples comme une meilleure posture ou des étirements avant les tournois. Aux Etats-Unis, des médecins pionniers dans ce domaine partagent sur YouTube des tutoriels destinés aux joueurs.

Nos dernières videos