Société

Journée mondiale du recyclage: de l'or dans nos poubelles

Journée mondiale du recyclage: de l'or dans nos poubelles

Reporters

« Je prends, j’utilise, je jette. » Un schéma linéaire qu’il est temps de changer. En ce dimanche 18 mars, journée mondiale du recyclage, le triage est la préoccupation première. En 2016, le Belge a produit 418 kilogrammes de déchets ménagers.

« Les cartons dans la boite en carton, les plastiques dans le sac bleu, le verre dans la caisse ici. » Bruno et le recyclage, toute une organisation. Dans cette famille du Brabant flamand, une mise en place simple permet aux enfants de, eux aussi, pouvoir faire le tri. « Au final, ce n’est pas compliqué. Ça demande peut-être juste un peu plus de temps, il faut descendre dans le garage, mais c’est pour la bonne cause », explique Romane, 11 ans. La santé de la planète commence par des petites habitudes. « Est-ce contraignant de trier ses emballages ? Je ne pense pas. Il faut que ce geste devienne un réflexe. » Un réflexe, un geste citoyen simple… mais efficace.

Fini donc les déchets mal triés. Terminé le verre et le carton dans la même poubelle. Il est temps d’optimiser le tri et de valoriser le recyclage des déchets. Le Belge n’est pas un mauvais élève. Avec 418 kilogrammes de déchets ménagers produit en 2016 – selon un rapport d’Eurostat – le pays se situe dans la norme européenne. Une légère hausse par rapport à 2015 (414 kg), mais la tendance s’avère être à la baisse depuis près de dix ans.

Pour certains, les emballages sont synonymes de déchets. Pourtant, ceux-ci s’avèrent être indispensables à la société. Entre informations sur la composition du produit ou date de fabrication, ils protègent également les aliments des éventuels microbes. Se débarrasser un jour de l’emballage ? Illusoire ! Mais le problème majeur porte sur l’avenir de ces emballages.

 

De l’or dans nos poubelles

Difficile de parfois s’en rendre compte, mais les poubelles regorgent d’or. Les emballages jetés peuvent avoir une seconde vie. C’est ce qui s’appelle l’économie circulaire, soit conserver la valeur des matériaux usités. Ce principe diffère du modèle linéaire, qui consiste à quatre verbes : extraire, produire, consommer et jeter. Ces matériaux sont acheminés vers des usines afin d’en refaire de la matière première qui deviendra à son tour de nouveaux objets ou emballages.

A Amsterdam, le supermarché Ekoplaza a ouvert où les denrées sont emballées dans du biofilm conçu à partir de végétaux. Le matériau se dégradera automatiquement après 12 semaines d’existence, dans un composteur. Un rayon « zéro plastique » a été inauguré le 28 février.

 

Née en 1994 aux Etats-Unis, cette Journée Mondiale du recyclage a été instaurée avant tout dans le but de promouvoir la consommation de produits fabriqués à l’aide de matériaux recyclés. Aujourd’hui, le recyclage est devenu un enjeu écologique majeur, notamment au niveau de la protection de l’environnement.

Nos dernières videos