BELGIQUE

Jean-Denis Lejeune: «Je suis fatigué de crier dans le vide. Je dépose les armes»

Jean-Denis Lejeune: «Je suis fatigué de crier dans le vide. Je dépose les armes»

Jean-Denis Lejeune se dit fatigué. On devine sa lassitude dans un message laissé sur Facebook. Photo News

Jean-Denis Lejeune a laissé un nouveau message sur sa page Facebook, dans lequel il s’adresse à sa fille. Fatigué et résigné, il dit arrêter là le combat pour une réforme de la justice.

«Ma Julie chérie, non, je ne t’oublie pas! Non, je ne t’abandonne pas ma chérie! Mais ces derniers jours, ces dernières semaines n’ont pas été faciles», écrit Jean-Denis Lejeune à sa fille, alors que cela fera bientôt 22 ans qu’elle est décédée, «selon Marc Dutroux», précise encore le papa.

«J’ai toujours voulu défendre ta mémoire, protéger les autres enfants et les familles contre les prédateurs de notre société; ceux qui vous ont fait souffrir physiquement, moralement et vous ont laissé mourir de faim dans cette infâme citerne d’eau de pluie qui servait de cache».

Ce combat, le père de Julie semble ne plus vouloir le mener. Fatigué de «crier dans le vide et de me battre contre des murs», Jean-Denis Lejeune précise qu’il ne s’exprimera plus et qu’il abandonne son combat pour une réforme de la justice.

Tout cela alors qu’une libération conditionnelle de Marc Dutroux est revenue sur le devant de l’actualité ces dernières semaines.

«Je garde mon énergie pour mes proches. Je suis fatigué de crier dans le vide et advienne ce qui adviendra. Je dépose les armes», conclut-il.