MUSIQUE

Tomorrowland s’exporte dans les Alpes: la polémique enfle autour d’un subside de 400.000 euros

Tomorrowland s’exporte dans les Alpes: la polémique enfle autour d’un subside de 400.000 euros

Après la Belgique, le Brésil et les États-Unis, Tomorrowland s’exporte en France. BELGA

Le festival électro belge Tomorrowland se dotera d’une édition hivernale, dans la station française de l’Alpe d’Huez. Et la polémique enfle sur les subsides accordés par la région Auvergne Rhône-Alpes.

«Tomorrowland Winter» se tiendra pour la première fois du 13 au 15 mars 2019 dans la station française de l’Alpe d’Huez.

Un joli coup pour la région, qui espère attirer du monde. Elle n’a d’ailleurs pas hésité à mettre de l’argent sur la table pour cela, accordant un subside de 400.000 euros au festival.

«Avec une participation inédite de 400 000€, la Région est fière de pouvoir accueillir le Tomorrowland Winter sur son territoire», peut-on lire dans un communiqué.

«Tomorrowland Winter sera un événement culturel majeur du calendrier 2019 en Auvergne-Rhône-Alpes. Cette manifestation unique à l’échelle internationale s’inscrira également dans les priorités de la politique culturelle régionale et renforcera l’attractivité de la région pour la première édition hivernale du festival. Pour cette raison, la Région a tenu à être le premier financeur public de Tomorrowland», justifie Laurent Wauquiez, président du parti français Les Républicains et président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Ça grince des dents

Mais les acteurs du tissu associatif et culturel de la région risquent de faire grise mine en voyant la somme accordée à un festival déjà largement rentable.

Hier, sur France Inter, le chroniqueur Tanguy Pastureau s’est d’ailleurs fendu d’un billet acide sur le subside accordé.

«Le souci, c’est que Tomorrowland brasse plus de blé que l’usine Kellogs qui fabrique les Smacks, 25 millions de chiffre d’affaires pour l’édition belge, donc c’est comme si on refilait 1 million à Apple Music juste parce qu’ils diffusent le dernier Dominique A.»

L’entrée coûtera également un bras aux visiteurs. On apprend qu’ils auront le choix entre un pass de quatre ou de sept jours avec entrée au festival et au domaine skiable, vendus à partir de respectivement 685 et 825 euros…

Quelque 30 000 festivaliers sont attendus dans la station, qui sera décorée aux couleurs de Tomorrowland, sous le thème «The Hymn of the Frozen Lotus».

La scène principale sera installée au pied des pistes de ski, mais le festival s’étendra sur l’ensemble du site, à quelque 1 860 mètres d’altitude.

L’affiche de ce nouveau festival sera dévoilée ultérieurement.