FOOTBALL

Sclessin, le Jan Breydelstadion et la Ghelamco Arena: forteresses imprenables des PO1?

Sclessin, le Jan Breydelstadion et la Ghelamco Arena: forteresses imprenables des PO1?

À Sclessin cette saison, aucune équipe du top 6 n’est venue imposer sa loi. BELGA

Quelles sont les équipes de PO1 qui sont les plus redoutables à domicile? Et en déplacement? Quelles sont celles qui marquent le plus? Qui encaissent le moins? On fait le point à travers 10 statistiques marquantes issues des confrontations directes entre membres des PO1 durant la phase classique.

Si l’on s’amuse à reporter les scores obtenus lors des confrontations directes durant la phase classique de championnat aux matches comptant pour les PO1, c’est le Club de Bruges qui devrait être champion de Belgique cette saison devant… Charleroi!

 

 

Mais si ce petit jeu-jeu de projection relève avant tout d’une logique toute relative, certaines statistiques liées aux confrontations directes entre Bruges, Anderlecht, Charleroi, Gand, Genk et le Standard apportent toutefois certains éclaircissements non dénués d’intérêts:

0 Il s’agit, notamment, du nombre de défaites enregistrées par Bruges, Gand et le Standard à domicile durant les cinq rencontres de confrontations directes disputées durant la phase classique du championnat. Bastions.

2 Il s’agit du nombre de victoires en déplacement de Charleroi durant les cinq rencontres de confrontations directes disputées hors de ses bases, ce qui en fait la seule équipe du top 6 à avoir surpris au moins deux équipes dans leur propre stade. Roublards.

3 Il s’agit du nombre de points pris à domicile par le Racing Genk lors des cinq rencontres de confrontations directes disputées à la Luminus Arena, ce qui en fait l’équipe la moins efficace au sein de son propre stade. Crise de confiance.

4 Il s’agit du nombre de points pris par le Racing Genk lors des deux matches face à Bruges durant la phase classique, ce que personne d’autre n’a réussi face aux Blauw en Zwart. Bête noire.

5 Il s’agit du nombre de matches en déplacement lors de confrontations directes où le Racing Genk a inscrit au moins un but durant la phase classique: il est ainsi le seul à avoir systématiquement trouvé le chemin des filets en déplacement. Force de frappe.

7 Il s’agit du nombre de buts concédés par la défense des Buffalos lors des dix matches de confrontations directes en phase classique du championnat, ce qui en fait la meilleure défense des six clubs des PO1 avec une moyenne de 0,7 but par match. Mur.

8 Il s’agit du nombre de matches de confrontations directes au cours desquels Charleroi a trouvé au moins une fois le chemin des filets durant la phase classique, ce qui en fait l’équipe trouvant le plus régulièrement le chemin des filets.

14 Il s’agit du nombre de buts concédés par le Sporting d’Anderlecht durant les dix matches de confrontations directes de la phase classique du championnat, ce qui en fait la défense la plus perméable des six clubs concernés. Fébrilité.

19 Il s’agit du nombre de buts inscrits par le Club de Bruges lors des dix matches de confrontations directes en phase classique du championnat, ce qui en fait la meilleure attaque des six clubs de PO1 avec une moyenne proche de 2 buts par match. Puissance.

67. Il s’agit du nombre total de buts inscrits lors de tous les matches de confrontations directes (30 matches) entre ces six équipes du top 6 durant la phase classique, soit une moyenne supérieure à 2 buts par match. Seules 4 rencontres se sont d’ailleurs soldées par un nul vierge (Gand-Anderlecht, Anderlecht-Bruges, Standard-Gand, Standard_Charleroi). Spectacle.