SCANDALE

Veviba: une mobilisation des éleveurs le 19 mars

Veviba: une mobilisation des éleveurs le 19 mars

Illustration. © REPORTERS/P. Broze

La Fédération unie de groupements d’éleveurs et d’agriculteurs (Fugea) appelle les éleveurs à la mobilisation lundi 19 mars à Bruxelles afin de souligner l’importance de protéger l’agriculture familiale des importations massives de viande.

L’objectif est aussi de rappeler aux consommateurs belges «comment nous travaillons et comment notre modèle agricole durable et autonome répond aux impasses consécutives illustrées par l’agro-industrie», souligne-t-elle dans un communiqué diffusé mardi.

L’appel de la Fugea intervient après une réunion organisée mardi matin par le ministre wallon de l’Agriculture René Collin avec les acteurs concernés par le scandale alimentaire Veviba.

+ LIRE AUSSI | Veviba : les salariés du site de Bastogne défendent leur honneur

«La Fugea demande, depuis toujours et aujourd’hui plus encore, davantage de solidarité et de respect entre les acteurs de la filière», affirme la fédération. «Le manque de transparence auquel nous avons à faire face dans le cas de Veviba n’arrive pas dans des fermes en autonomie ni dans des circuits courts, où agriculteurs et artisans coopèrent dans la confiance et le respect mutuel. Nous demandons aux consommateurs de soutenir ces fermes et filières en qui ils peuvent avoir confiance!»

«

Le manque de transparence n’arrive pas dans les fermes en autonomie, ni dans des circuits courts

»

«Les plus-values des produits finis doivent impérativement augmenter et revenir aux éleveurs. C’est pourquoi la Fugea lance un appel généralisé à la coopération entre éleveurs pour augmenter notre contrôle sur la qualité des produits finis et leur prix.» L’organisation propose aussi un système «d’agro-chèque» permettant de soutenir les productions locales.

+ LIRE AUSSI | Qu’a fait l’Afsca pendant 18 mois ?

Veviba, filiale du leader du marché pour la transformation de la viande Verbist, est au cœur d’un scandale alimentaire après avoir perdu ses agréments suite à des infractions constatées sur son site de Bastogne la semaine dernière.