FRANCE

VIDÉO | Des activistes vêtus de noir s’allongent devant «Le Radeau de la méduse» au Louvre

Des militants de la cause climatique, tout de noir vêtus, sont venus s’allonger ce lundi devant «Le Radeau de la méduse» dans l’une des salles les plus fréquentées du Louvre. Motif: protester contre le mécénat du groupe Total en faveur du musée parisien.

Une dizaine de personnes sont arrivées tranquillement peu après 09h30 GMT, puis se sont allongées, doucement, devant le célèbre tableau de Géricault, en scandant des slogans contre l’action du groupe pétrolier.

Les visiteurs ont été évacués vers d’autres salles au bout d’une dizaine de minutes, tandis que les protestataires restaient au sol pour «symboliser les victimes des activités pétrolières» selon l’ONG 350.org.

Le Louvre, interrogé par l’AFP, a confirmé l’évacuation des visiteurs de la salle.

Il y a un an, en mars 2017, une trentaine de militants étaient venus déposer un tapis d’étoffes noires au pied de la Victoire de Samothrace, sculpture grecque exposée au Louvre, formant une «rivière de pétrole» symbolique, accompagnée de tracts «Total soutient le Louvre/Le Louvre soutient Total - #zerofossile».

Quelques mois plus tard, les bassins extérieurs étaient victimes d’une «marée noire», après ajout d’un colorant noir «100% naturel» selon les organisateurs.

Un collectif d’associations, emmené par 350.org, a lancé cette campagne «Libérons le Louvre», pour demander au musée de mettre un terme à son partenariat avec la Fondation Total, au nom de la lutte contre les dérèglements climatiques (les énergies fossiles - charbon, pétrole, gaz - étant largement responsables des émissions de gaz à effet de serre, sources du réchauffement planétaire).