SOCIÉTÉ

Scandale Veviba: le gouvernement se veut rassurant sur le risque sanitaire, tous les clients identifiés

Scandale Veviba: le gouvernement se veut rassurant sur le risque sanitaire, tous les clients identifiés

Le ministre de l’Agriculture, Denis Ducarme, a indiqué que tout avait été mis en œuvre pour que les produits incriminés soient retirés du circuit de la distribution. BELGA

Le contrôle permanent réalisé par l’Institut scientifique de santé publique n’a révélé aucune augmentation particulière des infections liées à l’alimentation, dans la foulée du scandale Veviba. Tous les clients de Verbist ont pu être identifiés.

La ministre de la Santé, Maggie De Block, s’est montrée rassurante ce vendredi à propos des conséquences sanitaires de la fraude détectée auprès de l’entreprise Veviba à Bastogne, propriété du groupe Verbist. Le contrôle permanent réalisé par l’Institut scientifique de santé publique n’a révélé aucune augmentation particulière des infections liées à l’alimentation, a-t-elle indiqué à l’issue du conseil des ministres.

De son côté, le ministre de l’Agriculture, Denis Ducarme, a indiqué que tout avait été mis en œuvre pour que les produits incriminés soient retirés du circuit de la distribution.

«Nous avons pu identifier l’ensemble des clients de Verbist pour que les produits soient retirés», a-t-il expliqué.

La fraude a été détectée dans le cadre d’une enquête judiciaire. Le ministre a demandé dès mercredi à l’Agence fédérale de la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) un rapport sur l’ensemble des contrôles dont Veviba a fait l’objet pour juger de leur efficience. Les conclusions sont attendues pour la fin de la semaine prochaine.

Le ton était sévère à l’égard du groupe Verbist, l’une des plus grosses entreprises du secteur de la viande en Belgique. «C’est une fraude et pas une petite fraude. L’entreprise Verbist a commis une faute grave en n’hésitant pas à faire courir un risque au consommateur», a souligné M. Ducarme en marge de la conférence de presse.


Nos dernières videos