AMAY

Amay: Raphaël Torreborre ne sera pas sur la liste PS

Amay: Raphaël Torreborre ne sera pas sur la liste PS

Déçu de ne pas se voir confier la tête de liste socialiste, Raphaël Torreborre jette le gant pour les prochaines élections. -

Déçu de ne pas avoir eu la tête de liste PS à Amay, Raphaël Torreborre a décidé de ne pas être candidat aux élections communales. D’ici là, il siégera toujours au conseil mais plus comme chef de groupe socialiste.

Chef de groupe socialiste à Amay, Raphaël Torreborre ne sera pas candidat sur la liste PS pour les prochaines élections communales d’octobre prochain.

L’Amaytois, qui avait décroché le 3e score de sa liste en 2012 pour ses premières élections, avait été déçu de ne pas se voir confier la tête de liste par l’USC d’Amay; celle-ci revenant à Marc Delizée très actifs au conseil sur les bancs de l’opposition.

«Je me suis rendu à la réunion de l’USC ce lundi où je m’attendais à être questionné sur ma participation à la liste, explique Raphaël Torreborre. À mon grand étonnement, il n’y a pas vraiment eu de débat. Hier soir, j’ai informé le comité de liste que je ne me présenterai pas sur la liste. Le fait de ne pas avoir été désigné tête de liste fait partie d’un tout. Je n’avais plus vraiment d’envie; certainement pas de faire campagne à contrecœur.»

Raphaël Torreborre siégera toujours au conseil communal jusqu’en fin de législature. Il a néanmoins décidé de ne plus être le chef de groupe PS.

«C’est un coup dur» 

Le président de l’USC d’Amay, membre du comité de liste, ne s’en cache pas. Être privé du 3e meilleur faiseur de voix des élections 2012 ne réjouit pas le PS.  «C’est un coup dur, une déception pour tout le monde et il va falloir d’autant plus se serrer les coudes», admet Angelo Ianiero qui, avec d’autres pontes du PS amaytois, a bien essayé de faire entendre raison à Raphaël Torreborre après sa réaction à chaud au lendemain de l’annonce d’une bonne partie de la liste dont il avait espéré occuper la tête.

Les 3e et 23e places, encore à attribuer, lui ont été proposées, mais en vain. «Et lundi, le comité de l’USC lui a réitéré notre souhait de l’avoir à nos côtés sur la liste. On respecte sa décision étant donné qu’il est toujours parmi nous et reste le bienvenu. Il a demandé à être relevé de ses fonctions de chef de groupe au conseil, mais je n’ai pas perçu de volonté de partir. Notre comité de liste continue à se réunir. Il reste à attribuer 4 places à des dames et 3 à des hommes. On compte être prêt avec une liste complète pour le 1er mai.»