NAMUR

Téléphérique: premiers sondages et déjà une découverte archéologique

Téléphérique: premiers sondages et déjà une découverte archéologique

Le tracé du téléphérique est déjà semé d’une embûche patrimoniale. E.R.I.C. – Contraste Architecture

Depuis quelques semaines, l’Agence Wallonne du patrimoine (AWAP) effectue des sondages sur les coteaux de la citadelle. Cette étude de sol et sous-sol doit préparer l’implantation des pylônes qui baliseront le tracé du futur téléphérique. Il y en aura huit en tout. Et c’est en bout d’esplanade, là où doit s’ériger le dernier pylône, que l’AWAP a mis jour des fortifications datant la période hollandaise, indiquaient nos confrères de la RTBF, hier. Selon les plans en possession des archéologues, il s’agit d’un fortin mesurant tout de même une cinquantaine de mètres de côté et dont les murs atteignent de 3 mètres d’épaisseur.