AUDERGHEM

Une sexagénaire cleptomane placée sous surveillance électronique

Une sexagénaire cleptomane placée sous surveillance électronique

ÉdA

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mardi Brigitte D., une habitante d’Auderghem née en 1957, à une peine de surveillance électronique d’un an. La sexagénaire était poursuivie pour plusieurs vols commis en octobre dernier dans des magasins du Shopping Center de Nivelles.

Brigitte D. avait été interceptée le 20 octobre 2017 au Shopping Center de Nivelles, après avoir volé des bijoux de fantaisie. Il est apparu qu’elle avait également dérobé peu avant des vêtements et des produits de beauté dans d’autres magasins. Décrite comme «cleptomane» par son avocate, la prévenue a déjà 22 antécédents judiciaires.

«Dans ce dossier, le plus long, c’est prendre note de vos multiples antécédents judiciaires», avait fait remarquer la présidente en entamant l’instruction d’audience. La défense, elle, a invoqué un parcours de vie difficile avec d’abord des vols par nécessité, avant que cela devienne pathologique. Un sursis probatoire a dès lors été plaidé, mais le ministère public s’y est opposé.

«Madame a 22 antécédents judiciaires, on a tout essayé: des peines de travail, des sursis probatoires… Il arrive un moment où il faut prendre des mesures radicales. Je demande une mesure de sûreté: une peine de six mois de surveillance électronique», avait requis le ministère public.

Le tribunal s’est montré plus sévère. Si la prévenue ne se conforme pas à la peine prononcée, elle écopera d’un an de prison ferme.