Philippe Godin était loin de se douter de ce qui allait se produire en début de conseil. «J’ai été tout à fait surpris parce que je pensais qu’on aurait un début de campagne constructif et sans attaque.