INSOLITE

Appel à la «mobilisation générale derrière le PSG»: l’UNFP se fait allumer, pression maximale sur Paris

Appel à la «mobilisation générale derrière le PSG»: l’UNFP se fait allumer, pression maximale sur Paris

Fallait oser… Reporters/Abaca-

Le syndicat national des footballeurs professionnels français s’est attiré les foudres de nombreux supporters à travers toute la France après avoir appelé à soutenir massivement le PSG ce mardi soir.

Face au Real Madrid ce mardi soir, le PSG portera haut les couleurs bleu et rouge de son blason. Mais du côté du puissant syndicat des footballeurs professionnels français (UNFP), on souhaiterait que le PSG porte également haut le blanc, et donc les couleurs de la France tout entière.

 

 

Une victoire du PSG en huitième de finale face à l’ogre madrilène aurait, il est vrai, le don d’octroyer quelques points pas du tout inintéressants dans le cadre du fameux coefficient UEFA des clubs de l’Hexagone. De quoi pousser l’instance précitée à prendre une initiative peu commune et partant, certes, d’un bon sentiment, mais qui a rapidement causé un véritable tollé sur la toile…

En encourageant de la sorte les supporters des autres clubs français à soutenir le PSG ce mardi soir face à Madrid, l’UNFP s’est en effet pris une véritable volée de bois vert.

Il est vrai que les autres clubs, tels Monaco (en demi-finale de Ligue des champions) et l’Olympique Lyonnais (en demi-finale de l’Europa League), n’ont pas bénéficié de ce «traitement de faveur» la saison dernière.

De quoi agacer au plus haut point les supporters de ces clubs, plusieurs observateurs neutres, sans oublier naturellement les partisans du grand rival, l’OM. Morceaux choisis:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est vrai qu’on imagine assez mal un équivalent belge à ce syndicat demander aux supporters rouches de soutenir Anderlecht sur la scène européenne et vice-versa.

Mais, finalement, n’est-ce pas bien dommage? La question reste posée…

La pression toujours plus grande sur Paris

Il n’empêche que ce nouvel événement apporte à nouveau de l’eau au moulin de ceux qui dénoncent depuis plusieurs mois le trop important battage médiatique dont bénéficie le PSG, surtout depuis l’arrivée de Neymar l’été dernier.

Un emballement qui a connu un point d’orgue ce week-end avec la médiatisation de l’opération de la star brésilienne.

 

 

Ce mardi soir, soutien des Marseillais, des Lyonnais ou des autres ou pas, Paris aura la pression maximale sur les épaules.

Avec un effectif bâti dans le seul but d’accrocher enfin la coupe aux grandes oreilles, Paris se retrouve, une nouvelle fois, au pied du mur.

Éliminés par la Barça en huitièmes de finale la saison dernière, par Manchester City en quarts la saison précédente, à nouveau par le Barça en quarts de finale en 2015 et 2013 et par Chelsea, toujours en quarts, en 2014, les Parisiens battant pavillon qatari sont donc à la recherche d’un premier exploit retentissant en Ligue des champions, leur plus haut fait d’armes restant, à ce stade, l’élimination de Chelsea en huitième de finale lors des deux dernières éditions de la C1.