50 mois pour 5 plants de cannabis

Dirk Waem

Le tribunal correctionnel de Verviers a condamné Abderhaman E.G., un Sérésien de 37 ans, à une peine de 50 mois de prison ferme en tant que membre d’une association active dans la culture de cannabis.

Neuf autres prévenus, poursuivis à des degrés divers au sein de cette organisation qui gérait cinq plantations en région liégeoise, ont été condamnés à des peines de prison (entre 12 et 30 mois) ou de travail (de 90 à 250 heures). Quatre acquittements ont été prononcés.

En décembre 2016, la police avait été avertie qu’une plantation de cannabis était installée dans un immeuble de l’Avenue Albert 1er à Grivegnée (Liège). Lors de leurs investigations, basées sur des écoutes, observations et moyens techniques, les enquêteurs avaient confirmé la présence de cette plantation et identifié une série de personnes, dont Abderhaman E.G., trentenaire sans revenus, qu’ils désignèrent comme l’organisateur de cette plantation.

Les enquêteurs, grâce aux allées et venues constatées avenue Albert Ier, avaient découvert l’existence d’une seconde plantation au sein des anciens établissements Lentzen, toujours à Grivegnée, mise en place par la même organisation.

Les écoutes et observations, concentrées sur leur principale cible, avaient permis de mettre à jour une troisième plantation à Ougrée (Seraing) dans une habitation en travaux. Les cultivateurs avaient déboursé une somme de 10 000 euros afin de l’aménager en lieu de culture.

En parallèle de cette enquête, une plantation avait, elle, été démantelée à Theux en mai 2017. Quelque 380 kg de plants séchés soit 43,75 kg de stupéfiant à écouler sur le marché, pour une valeur marchande estimée à 175 000 euros, y avaient d’ailleurs été découverts.

Les éléments matériels trouvés dans cette maison et les individus repérés avaient permis de faire le lien entre les différents lieux de culture dont une cinquième à Flémalle, qui, elle, n’était plus active.