ÉTATS-UNIS

Apple Park: des salariés blessés par des vitres trop propres

Apple Park: des salariés blessés par des vitres trop propres

Plusieurs personnes ont été blessées à la tête en se cognant contre les vitres du siège futuriste d’Apple, en Californie. Reporters

Plusieurs employés de la marque à la pomme se sont blessés au sein du nouvel Apple Park à cause de vitres trop propres.

L’accident est bête mais récurrent. À tel point qu’il pose problème au géant Apple. Depuis l’inauguration de son siège futuriste de Cupertino, en Californie, Apple doit faire face aux blessures répétées de plusieurs employés. En cause, les vitres trop propres de la succursale américaine.

En effet, après cinq ans de travaux, et malgré un coût total de 4 milliards d’euros, l’Apple Park, qui a été inauguré en janvier, rencontre un problème de taille: ses cadres foncent dans les vitres qui composent la structure.

D’après un article du « San Francisco Chronicle » paru ce lundi, trois appels d’urgence ont ainsi été recensés en quelques jours pour des blessures à la tête.

Apple Park: des salariés blessés par des vitres trop propres
Plusieurs personnes ont été blessées à la tête en se cognant contre les vitres du siège futuriste d’Apple, en Californie. Reporters

«Je suis rentrée dans une porte vitrée au premier étage de l’Apple Park alors que j’essayais d’aller dehors», expliquait ainsi un homme de 23 ans dans un enregistrement diffusé sur le média américain.

Interpellé au moment de l’ouverture de sa succursale sur le danger potentiel que représentaient toutes ces vitres, Apple reconnaissait qu’il travaillait sur le problème car « des cas de personnes se cognant contre le verre» avaient déjà été recensés.

Actuellement, une solution a été trouvée pour éviter que les blessures ne se multiplient: coller des autocollants noirs sur les vitres qui délimitent certains secteurs du bâtiment.

Apple Park: des salariés blessés par des vitres trop propres
Plusieurs personnes ont été blessées à la tête en se cognant contre les vitres du siège futuriste d’Apple, en Californie. Reporters