FOOTBALL

Le Los Angeles FC et Laurent Ciman s’offrent Seattle, le vice-champion, pour commencer…

Le Los Angeles FC de Laurent Ciman – qui a joué tout le match pour sa nouvelle équipe – a fait sensation dimanche pour ses grands débuts dans le Championnat nord-américain de football (MLS).

Los Angeles est allé gagner 0-1 au CenturyLink Field, le terrain de Seattle, champion 2016 et vice-champion 2017 (battu 0-2 par le Toronto FC en finale).

Le LAFC qui a pour actionnaires la légende des Lakers Magic Johnson et l’acteur Will Ferrell, n’a pas raté ses débuts.

La nouvelle franchise californienne a mis KO d’entrée Seattle avec un but de son prodige uruguayen Diego Rossi, après seulement onze minutes de jeu.

Servi par le Mexicain Carlos Vela (ex-Arsenal), Rossi, 19 ans ce lundi 5 mars, a crucifié le gardien adverse Stefan Frei d’une reprise à l’orée du rectangle.

C’est ensuite le portier du LAFC Tyler Miller qui a fait son show face à ses anciens coéquipiers. Il a en effet multiplié les arrêts de grande classe, en s’interposant notamment devant Nouhou Tolo (13) et en captant une tête de Christian Roldan en fin de match.

Ciman, capitaine, a pour sa part miraculeusement écarté de la pointe du pied une reprise à bout portant de Harry Shipp, son ex-partenaire à l’Impact de Montréal, à la 35e.

Le LAFC est la deuxième franchise MLS de Los Angeles après le Galaxy, équipe la plus titrée de l’histoire avec cinq sacres.

Il lui faudra attendre le 29 avril pour disputer son premier match à domicile, à nouveau contre Seattle, alors que les travaux de son stade de 22.000 places, le Banc of California Stadium, en plein centre-ville, sont quasiment terminés.

En attendant l’équipe entraînée par Bob Bradley va enchaîner cinq autres matches à l’extérieur, dont le derby contre le Galaxy le 31 mars.

«Après la 25e minute, notre match s’est résumé à défendre et à se battre», a expliqué l’ancien sélectionneur de l’équipe des États-Unis qui restait sur un échec retentissant (85 jours) dans le Championnat d’Angleterre avec Swansea.

«Quand une équipe découvre un championnat, elle doit apprendre à gagner, peu importe la manière, c’est donc très positif, mais on a du travail devant nous», a-t-il prévenu.

Roland Lamah a lui disputé les vingt dernières minutes du match qui a vu Dallas concéder un partage, 1-1, au Real Salt Lake City. Il a remplacé l’Argentin Mauro Diaz (ex-River Plate) à la 69e.

Mené 0-1 suite à un but de l’Equatorien Joao Plata à la 25e, Dallas n’a égalisé que grâce à un own goal de l’Uruguayen Marcelo Silva qui a en effet dévié un centre de l’Argentin Maximiliano Urruti dans son propre but à la 86e minute.