Pas de fracture pour Van Garderen après son accident dans la 1e étape de Paris-Nice

Pas de fracture pour Van Garderen après son accident dans la 1e étape de Paris-Nice

- BELGA

L’équipe BMC a déjà perdu son leader sur Paris-Nice. L’Américain Tejay Van Garderen a en effet abandonné dimanche dans la 1e étape de la Course au soleil, après avoir été impliqué dans deux accidents.

Tejay Van Garderen a d’abord été impliqué dans une chute avec d’autres coureurs sur les routes humides, à environ 35 km de l’arrivée à Meudon. Il est ensuite entré en colision avec une voiture d’équipe.

«Le premier accident n’étai pas si grave», explique Teja Van Garderen. «C’était sur une route large, tout le monde cherchait à se placer. La route était humide et ma roue a glissé. J’ai pu me relever et continuer, mais j’avais des problèmes avec ma chaîne et mes vitesses. Je regardais vers le bas pour voir les dégats et puis je me suis retrouvé par terre, après avoir percuté l’arrière d’un voiture d’équipe qui s’était arrêtée sur la route. Je ne sais pas si c’est la faute de quelqu’un, vu qu’ils se sont arrêtés pour leur coureur».

C’est ce seconc accident qui a donc causé l’abandon de l’Américain. «J’avais la respiration coupée et j’avais mal au cou et dans le haut du dos».

Tejay Van Gardren a immédiatement été transporté à l’hôpital. «Les radios ont révélé une entorse cervicale mais pas de fracture ou de commotion cérébrale», expliqu Michel Cerfontaine, le médecin de BMC. «Tejay devrait pouvoir reprendre l’entraînement dans trois ou quatre jours. Il va passer de nouvelles radios dans une semaine».

«Heureusement, il n’y a pas de fracture», déclare Tejay Van Garderen. «C’est bien de prendre des précautions mais j’aurais peut-être été capable de continuer. J’ai mal au cou et j’ai un peu mal à la tête, mais je n’ai pas de nausées. Je suis très déçu. J’étais en bonne forme au Tour d’Algarve et j’espérais en profiter. Heureusement je vais rapidement pouvoir remonter sur un vélo».