BASKET-BALL - Coupe de la Province

(85 photos) Waremme a été grand mais Jupille a gagné la coupe

Malgré un rush final impressionnant, l’ABC Waremme n’a pas su arrêter le collectif de Brasseurs plus réguliers. ABC Waremme 76 - Étoile Jupille (+5) 81

Ce samedi, en clôture de la première journée de ce week-end de finale de coupe à Aubel, c’est devant plus de 300 personnes que les clubs de Waremme et Jupille se sont défiés pour tenter d’écrire l‘Histoire. Une rencontre qui débutait sur les chapeaux de roue pour ces deux clubs vivant pour la première fois de leur existence un tel événement. Ainsi, par Germay et Geurten, les Wawas frappaient les premiers pour effacer, après 40 secondes seulement, les cinq points d’avance des pensionnaires de P2 : 5-5. « On ne pouvait pas rêver meilleur départ, soulignait le Wawas Michaël Menu. Jouer dans une telle ambiance et devant autant de personnes, c’est unique et on a pris cette rencontre par le bon bout. »

Avec un Tandler dominant les raquettes, les Brasseurs entraient aussi dans la partie alors que Deville et Geurten répliquaient à distance (17-19). Ayant déjà changé la totalité de son effectif après 8 minutes de jeu, l’Etoile allait profiter de la qualité de son banc pour faire la différence. « Toutes nos rotations apportaient un plus à notre niveau, preuve que nous formons un véritable groupe. A l’inverse, Waremme semblait plus effectuer des rotations pour faire souffler ses joueurs de bases qui remontaient au jeu par la suite », expliquait Marc Jacot, l’ailier jupillois étant l’une des premières rotations du coach Nihon, claquant 12 points sur la partie.

Une différence qui se marquait au marquoir puisque Waremme devait se contenter de 2 lancers en 5 minutes de jeu et se retrouvait propulsé à 18 longueurs 19-37 (16e). « Ce terrible passage à vide a été le premier tournant de cette rencontre », reconnaissait d’ailleurs le coach hesbignons, Joël Snakers. « Mais le groupe a réussi à relever la tête. Il faut dire que participer à une rencontre comme cette finale est un moment rare qu’on ne peut pas laisser filer. Malgré un jeu engagé qui ne nous convient pas, les joueurs se sont faits violence pour relever la tête et je suis très fier d’eux. »

Sur un nuage, l’Etoile Jupille allait donc progressivement laisser filer sa maîtrise. « Nous avons continué à travailler et nous battre en tentant de mieux contrôler la raquette », lance un Christophe Geurten qui, comme Deville et Piedboeuf, frappait à distance pour rallumer l’espoir. Au combat, Waremme enchaînait les lancers alors que les « piges » de Decerf permettaient de stabiliser le jeu intérieur.

En Capitaine exemplaire, Germay (malgré des soucis de fautes depuis le premier quart) enchaînait les points et, dans la dernière ligne droite, les Hesbignons recollaient au score. D’abord à 73-76 alors qu’il ne restait plus que 150 secondes à jouer. Ayant laissé plusieurs points en route, Jupille allait alors voir Guillaume Grégoire (désigné meilleur joueur de la rencontre), prendre les choses en main pour aller provoquer (et rentrer) deux lancers. « Je me sentais dans une bonne dynamique dans cette fin de match et j’ai pris mes responsabilités. On a vécu une finale incroyable dans une ambiance qu’on rencontre très rarement. Waremme est revenu comme un boulet de canon et j’ai vraiment craint de vivre un hold-up », confiait l’intérieur jupillois.

Car Deville puis Germay ne lâchaient rien. Le premier mettait deux lancers pour faire 75-78 alors que le second rentrait son lancer (76-78) avant de prendre son propre rebond. Malheureusement, l’action suivante ne permettait pas aux Rouges et Blancs recoller. La dernière chance des Hesbignons venait de passer. En effet, dans la foulée d’un premier lancé réussi par Tandler, Jupille prenait le rebond sur le 2e raté et allait ainsi récidiver à trois reprises. « Ces trois rebonds perdus consécutivement ont été le 2e tournant de la rencontre car on n’a plus eu les ballons pour recoller », concluait un Joël Snakers lucide.

Fixant les chiffres aux lancers, Bastin, Lhote et l’Etoile Jupille remportaient donc la première coupe provinciale de son histoire. Un succès logique sur l’ensemble de la partie.

QT : 19-28, 21-22 (40-50), 18-19 (58-69), 18-12

WAREMME : S GERMAY 10+11, PIEDBOEUF 8+5, Collings 0+2, DEVILLE 5+10, GEURTEN 11+3, Decerf 2+2, MENU 2+1, Bareel 2+2, Parent 0+0.

JUPILLE : Jacot 8+2, BASTIN 5+7, Theek 4+0, Servais 3+3, Simon 4+0, LHOTE 4+6, LAMBORELLE 0+0, GREGOIRE 4+8, TANDLER 11+3, Van Roy 2+0.