LIÈGE

Mithra double son chiffre d’affaires, qui affiche plus de 46 millions d’euros

Mithra double son chiffre d’affaires, qui affiche plus de 46 millions d’euros

Le CEO de Mithra, François Fornieri, a indiqué qu’il souhaitait encore renforcer la position de l’entreprise en Europe et aux États-Unis. BELGA

En 2017, l’entreprise pharmaceutique liégeoise Mithra a enregistré une progression de plus de 100% de son chiffre d’affaires. C’est ce qu’indiquent les résultats financiers du groupe dévoilés ce vendredi.

Le chiffre d’affaires a atteint 46,3 millions d’euros l’année passée, contre 22,5 millions d’euros en 2016.

Cette performance a été réalisée «essentiellement grâce aux produits de licence relatifs aux accords de partenariats conclus avec de grands acteurs de la santé des femmes», précise la société.

Mithra a également effectué d’importants investissements dans son département recherche et développement, à hauteur de 48,2 millions d’euros (34,3 millions d’euros en 2016). Ces fonds ont principalement servi aux études portant sur les deux produits phares de l’entreprise: Estelle, un contraceptif oral de cinquième génération, et le Donesta, un traitement hormonal de nouvelle génération.

Au 31 décembre 2017, la trésorerie s’élevait à 36,2 millions d’euros (contre 45,7 millions en 2016). Une position «consolidée» selon l’entreprise, en raison d’un placement privé sursouscrit à hauteur de 26,1 millions d’euros en juin 2017.

La spin-off de l’Université de Liège se félicite d’avoir conclu d’importants partenariats de commercialisation avec des leaders en santé féminine, citant notamment Libbs pour Estelle au Brésil, Fuji Pharma pour Donesta au Japon et en Asie du Sud-Est ainsi que Mayne Pharma pour Myring aux États-Unis.

«2017 a été une année exceptionnelle pour Mithra au cours de laquelle nous avons réalisé des progrès substantiels dans nos programmes cliniques phares», se réjouit le CEO François Fornieri.

«À partir de 2018 et au-delà, nous prévoyons une croissance significative de nos revenus, au vu du potentiel des partenariats E4 (l’estretol, un œstrogène naturel servant de base à l’Estelle et au Donesta, NDLR) dans les territoires stratégiques que sont les États-Unis et l’Europe.»