TRAIL

La Roche à Minguet, l’essence du trail

La Roche à Minguet, l’essence du trail

Les parcours physiques et techniques ont ravi les participants. Anne Leyder

La 4e édition du Trail de la Roche à Minguet a permis à 460 personnes de retrouver l’essence de la discipline, pour leur plus grand bonheur.

Le trail de La Roche à Minguet, organisé pour la quatrième fois, a encore fait parler de lui. Avant la course, l’organisateur, Geoffrey Lallemand, lui-même traileur confirmé, avait annoncé vouloir se «faire insulter par les participants», une fois la ligne d’arrivée franchie. Cette réaction lui avait valu les foudres de quelques personnes, mais cela voulait plutôt dire que par la recherche et la difficulté des tracés, Geoffrey souhaitait marquer les esprits. Et on peut dire qu’il a réussi son coup. Un peu plus de 460 intéressés ont franchi la ligne d’arrivée, avec des commentaires plus élogieux les uns que les autres.

Un lieu de départ secret

Mais avant cette ligne d’arrivée, ils ont d’abord dû trouver le départ puis courir six, quatorze ou vingt-cinq kilomètres avec plus de 90% off-road, sur des sentiers et des chemins forestiers balisés. «En effet, le lieu de départ n’était pas connu des participants et inaccessible… en voiture. Ils ont dû se garer à un bon demi-kilomètre, voir plusieurs kilomètres vu le succès de l’événement, pour rejoindre la ligne», explique l’organisateur. Pour ravir les véritables traileurs, il fallait bien entendu des parcours physiques et techniques, avec de belles côtes, des pentes abruptes et bien glissantes. Les mollets se rappellent encore du final, avec un passage dans l’eau, pour se rafraîchir les idées, suivi d’une montée dans les rochers.

La petite distance a été remportée par Pierre Lejeune et Marion Jacques. Sur la moyenne distance, c’est le triathlète Maxime Demars qui a été le plus rapide et Hilda Poelaert chez les dames. Sur les vingt-cinq kilomètres, l’épreuve pour les purs et durs traileurs, c’est François Rouchet qui a décroché la victoire tout comme Caroline Rijs.

Le club de triathlon namurois, le Tri4Us a profité de l’occasion pour faire une sortie de groupe et participer en masse à l’événement. Johan Goubau décroche d’ailleurs une belle quatrième place. «Le parcours était au top, avec un super fléchage et une ambiance géante. Les conditions étaient compliquées et les concurrents redoutables. C’était d’ailleurs assez dangereux pour les chevilles, puisque le sol était complètement gelé, mais assez rapide puisqu’il n’y avait pas de boue», explique le spécialiste des courses d’orientation.

Les résultats du 24 km

Les résultats du 12 km

Les résultats du 6 km