RUGBY

Eddie Jones agressé «physiquement et verbalement» dans les transports publics

Eddie Jones agressé «physiquement et verbalement» dans les transports publics

Le sélectionneur du XV de la Rose, Eddie Jones, AFP/Paul ELLIS

Eddie Jones ne prendra plus les transports publics! Le sélectionneur du XV de la Rose a pris cette décision après avoir fait l’objet de violences physiques et verbales dans un train au lendemain de la défaite contre l’Écosse (25-13).

Le sélectionneur Eddie Jones avait opté pour un retour en train seul d’Édimbourg à Manchester afin d’y rencontrer l’ancien manager légendaire de ManU Alex Ferguson à Old Trafford.

«Je ne me considère pas différent des autres donc c’était normal pour moi de voyager en transport public. Mais je ferai tout pour éviter ça à l’avenir. C’est aussi simple que ça», a commenté l’ancien coach de l’Australie, convaincu par le comportement d’autres passagers avant et après la victoire de Manchester sur Chelsea (2-1).

«C’est le monde dans lequel on vit. Ce fut une énorme surprise. Ce n’était vraiment pas agréable», a-t-il ajouté. À savoir si l’agression était physique ou verbale: «Un peu des deux, a-t-il dit. Ça fait partie du défi. Un entraîneur australien de l’Angleterre est toujours confronté à des défis et celui-ci en fait partie».

Sur des images obtenues par la BBC, filmées dimanche à la sortie d’une gare de Manchester, on peut voir Jones se prêter au jeu des selfies avec des supporters écossais, avant que ceux-ci ne s’en prennent à lui. L’Australien a pu ensuite prendre son taxi sous les insultes.

«Le comportement déplorable de ceux impliqués ne représente pas les valeurs de notre sport et de nos fans. La dignité qu’Eddie et l’équipe d’Angleterre ont montrée samedi offre un contraste saisissant avec cet incident odieux», a pour sa part réagi la Fédération écossaise dans un communiqué.