MOBILITÉ

20.000 Belges exemptés du port de la ceinture de sécurité: «Pas une bonne chose» pour Vias

20.000 Belges exemptés du port de la ceinture de sécurité: «Pas une bonne chose» pour Vias

D’après Vias, 92% des passagers avant et 85% des passagers arrière portent la ceinture. Reporters/BSIP

Selon l’institut Vias, trop de Belges bénéficient d’une exemption du port de la ceinture de sécurité: «Ce n’est pas une bonne chose pour la sécurité routière».

Selon des chiffres du SPF Mobilité, près de 20.000 conducteurs belges ont été dispensés du port de la ceinture de sécurité au cours des dix dernières années. Une statistique beaucoup trop importante, estime l’institut Vias (ex-IBSR).

Dans un communiqué diffusé ce jeudi, Vias regrette ainsi qu’autant de Belges profitent de cette exemption «et rejettent de ce fait un important mécanisme de sécurité».

Selon Vias, «l’exemption ne peut être considérée que dans le cas où la vie est plus menacée par le port de la ceinture que par son non-port.» Autrement dit, «presque jamais».

Rappelant que 60% des conducteurs et passagers tués dans un accident sur autoroute n’étaient pas attachés au moment du drame, l’ancien institut belge pour la sécurité routière souhaite rendre «exceptionnelle» la dispense du port de la ceinture, uniquement «s’il y a une raison médicale suffisante». «Actuellement, le médecin ne dispose d’aucune directive ni d’indication pour l’aider à évaluer une «contre-indication médicale grave» nécessaire à l’obtention l’exemption en question. «La première chose à faire serait de dresser une liste des pathologies ou des cas pour lesquels une exemption ne peut être octoyée, peut-on lire dans le communiqué de Vias. Il (le médecin traitant, NDLR) fournirait seulement des informations médicales pertinentes à une instance centrale qui enregistrerait la demande, l’évaluerait, prendrait la décision selon une liste de critères négatifs et motiverait son choix.» Et l’ex-IBSR de conclure: «L’exemption doit rester une mesure exceptionnelle pris par un organe totalement indépendant, sur la base d’une liste de cas dans lesquels elle ne peut pas être octroyée.»

Quand peut-on être dispensé du port de la ceinture de sécurité?

En Belgique, tout conducteur et passager d’une voiture sont dans l’obligation de porter la ceinture de sécurité, aux places qui en sont équipées. Toutefois, le code de la route prévoit certaines exceptions.

Ainsi, une dérogation peut être accordée «en raison de contre-indications médicales graves».

Aussi, sont dispensés de l’utilisation obligatoire de la ceinture de sécurité et du dispositif de retenue pour enfants:

- Les conducteurs qui effectuent une marche-arrière.

- Les conducteurs de taxis, lorsqu’ils transportent un client.

- Le conducteur d’un véhicule prioritaire lorsqu’il transporte des personnes qui constituent une menace potentielle ou dans l’environnement immédiat du lieu de l’intervention.

- Les agents de la Poste, lorsque, dans le cadre de la distribution et de la levée du courrier, ils distribuent ou relèvent des envois postaux successivement à des endroits situés à une courte distance les uns des autres.