MOTEURS

La Formule 1 lance «F1 TV»: la RTBF attend de voir

La Formule 1 lance «F1 TV»: la RTBF attend de voir

La «F1 TV» permettra aux fans, qui devront payer pour s’offrir un tel service, de suivre les courses à bord de la McLaren de Stoffel Vandoorne. Photo News

La Formule 1 a donc annoncé son intention de lancer sa propre télévision, baptisée «F1 TV». À la RTBF, qui détient les droits chez nous, on ne sait pas encore trop quoi penser de cette nouvelle venue.

«L’idée d’accrocher à un pilote est formidable»

En prenant le pouls auprès de fans de F1, on a vite compris que la perspective de voir débarquer la « F1 TV » suscite un intérêt évident chez eux. Y compris, pour certains d’entre eux à tout le moins, s’il faut mettre la main au portefeuille pour tester cette nouvelle chaîne, qui devrait arriver «tôt dans la saison» 2018 – dont le grand coup d’envoi sera donné le 23 mars lors du Grand Prix d’Australie.

Liberty Media, le groupe américain propriétaire de la F1, veut relancer l’intérêt autour de la discipline, notamment auprès des jeunes, et voit dans F1 TV «un moyen innovant pour les fans d’améliorer et de profiter de leur expérience des courses».

Les aficionados pourront notamment embarquer avec leur pilote favori et suivre la course à bord de sa monoplace.

«L’idée d’accrocher à un pilote est formidable, avec le reste en quart d’image ou l’inverse,» glisse un observateur attentif, qui ne sait néanmoins pas s’il serait prêt, lui, à mettre quelques euros par mois pour s’offrir les services de la nouvelle venue.

On annonce en principe un tarif compris entre 6,5 et 10 euros par mois, avec abonnement à l’année également possible.

Autre avantage de F1 TV – dans un premier temps disponible uniquement sur PC -, ce sera un service proposé sans pub.

Les directs ne seront donc pas coupés.

À la RTBF, on ne se prononce pas encore

Détentrice des droits de la F1 en Belgique francophone, la RTBF ne se prononce pas encore sur l’arrivée annoncée de F1 TV.

«C’est trop tôt pour donner un avis, je n’ai pas encore tous les détails,» précise Gaëtan Vigneron, «Monsieur F1» au sein du service public.

«Je préfère attendre de les rencontrer (Liberty Media) pour savoir comment ça va se passer. Je serai à Barcelone (dans le cadre des essais de présaison, NDLR) la semaine prochaine, j’aurai certainement beaucoup plus d’infos. Ils (Liberty Media) doivent tenir compte des contrats en place.»

La RTBF, qui devra composer comme tous les diffuseurs avec des horaires différents – le coup d’envoi de la course décalé de dix minutes et les GP européens qui commenceront même à 15h10 -, repart sur les mêmes bases contractuelles que la saison passée. Le deal avait été renégocié en vue de la saison 2016 pour une durée de quatre ans.

+ À LIRE AUSSI | La Formule 1 lance «F1 TV», son propre service de TV à la demande