Fashion Week de Paris: Anthony Vaccarello, le fils spirituel de Saint Laurent

Passé, présent, futur. Directeur artistique de Saint Laurent depuis 2016, Anthony Vaccarello est plus que jamais parvenu à connecter ces trois époques avec son défilé Automne-Hiver 2018-2019, une fois de plus présenté face à la tour Eiffel. Des pièces iconiques, héritage de la maison française, sont revisitées dans le style Vaccarello, plus rock et sexy que jamais, symbolisant la nouvelle femme Saint Laurent.

Les températures glaciales n’ont pas empêché les invités d’assister au très attendu défilé de la maison Saint Laurent, orchestré devant un décor typiquement parisien. Scintillante, la Dame de Fer trône majestueusement derrière les mannequins, qui ouvrent le show dans des silhouettes noires ultrachics, l’une des signatures de la maison et de son directeur artistique.

Pour l’Automne-Hiver 2018-2019, la femme Saint Laurent est sexy en diable, arborant des mini-shorts en cuir ou des pantalons skinny, surmontés de tops et de blouses tout en transparence, ornés çà et là de volants et de froufrous, un brin plus bohèmes.

Dans une ambiance festive, les paillettes sont également de mise, venant recouvrir des pantalons, des robes, et quelques vestes longues.

Côté matière, on l’a dit, le cuir domine clairement le défilé, touche Vaccarello oblige. La fourrure et le velours sont également présents, toujours dans un style rock, sexy et ultra-féminin.

Comme à son habitude, le styliste belge signe une série de robes très eighties, soulignant les épaules comme jamais, et jouant sur l’asymétrie.

Les femmes défilent avec de larges chapeaux sur la tête, qui dissimulent une partie de leur visage, mais aussi avec des foulards et turbans, des accessoires chers à Monsieur Saint Laurent. Les bottes, très présentes, ont également fait sensation, agrémentées de plateformes pour allonger encore un peu plus la silhouette.