MONS

Mons: flashé à 140 km/h au lieu de 70 km/h

Mons: flashé à 140 km/h au lieu de 70 km/h

La barrière de Spiennes a été surveillée par le Lidar. Qui a ramené quelques belles prises Mickael Gallez / ZP Mons-Quévy

Le carrefour dit de la barrière de Spiennes a été scruté pendant une semaine par le lidar.

Sur la chaussée de Beaumont, le carrefour dit de la Barrière de Spiennes a une cetaine réputation. Situé dans une cuvette, les accidents n'y sont pas rares: en décembre 2016, un personne y perdait la vie et 10 jours plus tard un véhicule s'encastrait dans un pylône électrique. Il y a quelques mois, on pouvait encore constater que les panneaux de signalisation avertissant de l'îlot protégeant le passage pour piétons avaient été à nouveau décapités par un véhicule incontrôlé.

En cause: la vitesse excessive de certains automobilistes, qui tracent dans la descente quand ils se dirigent vers Mons. Cet endroit est un de ceux choisis par la police de Mons-Quévy pour placer un lidar wallon durant les huit semaines de sa mise à disposition. Du 7 au 14 février, 27263 véhicules ont été détectés dont 410 ont été verbalisés car ils dépassaient la vitesse autorisée. 1,5% des véhicules étaient donc en infraction. 

L'effet dissuasif du lidar a donc fonctionné, mais pas pour tous. Le "champion" du pied lourd a été flashé à 140 km/h, alors que la zone est limitée à 70 km/h...

"Dans un tel cas, il s'agit d'un retrait de permis, d'une déchéance du droit de conduire allant de 8 jours à 5 ans et une amende pouvant aller jusqu'à 4000€", rappelle la police de Mons-Quévy.

Le lidar sera encore placé à six reprises dans l'année sur le territoire de la zone de police Mons-Quévy, à des endroit connus pour être dangereux. "Le but est d'encourager les conducteurs à respecter les limites de vitesse et par ce fait, réduire les risques d'accidents." Qui sont surtout du fait d'un comportement inapproprié et d'une vitesse excessive plutôt que de la configuration des lieux. 


Nos dernières videos