Tournai

VIDÉO | Tournai en chantiers dès le retour des beaux jours

Dans les prochaines semaines, on comptera pas loin d'une trentaine de chantiers dans les rues de Tournai (et dans les villages de l'entité). Certains ont déjà débuté et sont en passe d'être terminés, d'autres vont débuter très prochainement et certains encore doivent encore être adjugés.

La double casquette qui fait côtoyer dans ses compétences les travaux et la mobilité n’est pas toujours facile à porter pour Armand Boite, car ces deux matières sont généralement plutôt antagonistes… D’où ce slogan qu’il s’est choisi pour mettre en exergue la difficulté de marier l’eau et le feu : « Tournai s’ouvre et Tournai souffre ».

« Tournai s’ouvre, explique-t-il, car les chantiers de voirie vont reprendre dès le retour des beaux jours ; il va donc falloir ouvrir des routes et des trottoirs avant de les refermer le plus vite possible bien sûr… Mais, par voie de conséquence, la mobilité en ville va aussi en souffrir… »

Mais on ne fera jamais la meilleure omelette du monde sans casser des œufs, et à ceux (et celles) qui râleraient sur les travaux prévus, l’échevin répondra que c’est pour un mieux… Quant à ceux qui se plaindraient de ne pas voir d’ouvriers communaux travailler devant chez eux, Armand Boite répond : « ce n’est pas parce que c’est une année électorale qu'on pourra faire plus ailleurs. » Entendre, il faut faire avec les moyens dont l’échevin des travaux dispose - soit une équipe d’une dizaine d’hommes pour le service voirie -, et les budgets alloués, notamment dans le cadre du Plan d’investissements communaux. Lequel prévoit pour les années 2017 et 2018, un montant global de 3 500 000 € dont la moitié est prise en charge par la Ville, le reste étant octroyé par la Région wallonne.
Les travaux en cours
Au chapitre des travaux en cours, on notera que ceux qui concernent l’égouttage dans l’avenue de Maire devront être prolongés jusque dans le rond-point lui-même. Ce n’était pas prévu au départ, car l’on croyait alors pouvoir les limiter à hauteur de la bande du « tourne-à-droite ». C’était sans compter sur la vétusté de l’égouttage au-delà de cette zone. Ce chantier sera effectué durant les vacances de Pâques afin de limiter les nuisances sur la fluidité du trafic.

Du côté de la place Verte, l’échevin annonce que les pavés sont en train d’être placés du côté de la rue de l’Épinette et que l’on devrait pouvoir y circuler dans 4 ou 5 semaines. Les travaux d’égouttage se terminent quant à eux sur la place Verte du côté de la CGSP et des travaux similaires vont débuter de l’autre côté dans les jours qui viennent.

Inutile de préciser que des déviations seront alors mises en place pour éviter le coin durant quelques semaines. Des problèmes de mobilité, il y a en aura également dès le 8 mars à hauteur du carrefour du Dôme où un sens unique sera mis en place vers Saint-Brice. Cela, dans le cadre des travaux préliminaires au remplacement du pont-à-Ponts qui sera de toute façon fermé à la circulation lors de sa démolition et entre l’attente de sa reconstruction entre la mi-mai et vraisemblablement jusqu’à la fin juin.

++ D'autres détails et infos dans notre édition de l'Avenir/Le Courrier de l'Ecaut de ce mardi 27 février 2018 ++