Proximag

La musique est sociale

La musique est sociale

Studio DVX

Après avoir voyagé un peu partout pour vivre de sa passion, Sandrine Gerards est de retour pour poursuivre sa formation de travailleur social, mais aussi pour remonter sur scène. Elle sera en concert avec le groupe Jad’is ce 10 mars au Carnaval de Franchimont.

Depuis toute petite, Sandrine Gerards est passionnée par la musique, «d’abord à l’académie de musique de Florennes, puis de Dinant ». Elle mènera un projet particulier de chant avec Frédéric Bourdon, et se produira ensuite pour la première fois en concert. Ensuite, elle suit aussi les précieux conseils d’une ancienne cantatrice de l’opéra de Paris. Son premier groupe, c’est un dinantais, les Students. «On répétait dans un garage, un peu comme dans la série Hélène et les garçons», se souvient Sandrine. Elle a aussi beaucoup voyagé notamment au Brésil ou en France pour animer les soirées des clubs de vacances. De retour au pays, elle interprète des reprises, des cover comme on dit, de Pink Floyd, elle chante dans le groupe des G4. «Mon plus grand bonheur, c’est de pouvoir effectuer des remplacements au pied levé, comme il n’y a pas longtemps. J’ai pu monter sur scène lors du concert de Sortez Cover à la plus grande fête de mon village, le plein air de Senzeilles. C’était pourtant très stressant, car je n’avais pas envie de décevoir les amis et la famille». Sandrine prend toujours beaucoup de plaisir à chanter, à faire preuve d’interaction avec le public: « Si nous prenons du plaisir, si on s’amuse sur scène, alors le public prendra part à ce plaisir ». Depuis quelques années, elle a intégré le groupe Beaurinois Jad’is. Elle sera d’ailleurs en concert le samedi 10 mars avec le groupe Jad’is lors de la soirée du carnaval de Franchimont.

www.jadisrock.be