La consommation de vin va baisser en Europe et augmenter aux États-Unis et en Chine

La consommation de vin va baisser en Europe et augmenter aux États-Unis et en Chine

La Chine devrait devenir le deuxième marché consommateur de vin au monde après les États-Unis dans les cinq prochaines années. RelaxNews

Dans les prochaines années, les États-Unis et la Chine vont contribuer à contrebalancer le déclin de la consommation de vin en Europe, et devenir les plus gros marchés dans le monde.

Selon de nouveaux chiffres publiés par Vinexpo Hong Kong et le cabinet International Wine and Spirits Research, si les États-Unis sont déjà le plus gros marché du monde en matière de consommation de vin, le pays va encore augmenter son avance au cours des cinq prochaines années, avec une prévision de croissance de 25% d’ici 2021, ce qui représente plus de 45 millions de dollars de chiffre d’affaires.

En 2017, ce chiffre était d’environ 36 milliards.

La consommation en Europe, quant à elle, devrait continuer à décliner.

Les consommateurs chinois devraient faire de leur pays le deuxième marché de consommation de vin du monde, avec des ventes prévues pour atteindre 23 milliards de dollars en 2021.

Pendant cette même période, le prosecco italien devrait devenir le vin pétillant le plus populaire, devant le champagne et le cava espagnol: sa consommation atteindrait les 40 millions de caisses.

Le marché britannique est actuellement le plus important en ce qui concerne la vente de prosecco, et de vins pétillants en général, mais les États-Unis devraient s’imposer et devenir le plus grand marché d’importation de prosecco en 2021.

Boire moins, boire meilleur

La tendance à la consommation de bons vins devrait elle aussi évoluer à la hausse au cours des cinq prochaines années. Le marché des vins premiums, défini comme concernant les bouteilles se situant entre 10 et 20 dollars, devrait croître de 60 millions de caisses, soit presque le double de la croissance prévue pour les vins standards (entre 5 et 10 dollars), soit 32 millions de caisses.

Les vins les moins chers du marché, vendus à moins de 5 dollars la bouteille, devraient connaître un fort déclin, avec une perte de 75 millions de caisses.

Dans le domaine des spiritueux, les whiskys écossais et américains devraient s’imposer au cours des cinq prochaines années. Là encore, les États-Unis et la Chine représenteront très certainement les marchés dont la croissance sera la plus forte, les deux pays s’attendant à 30 millions de caisses d’alcool fort supplémentaires.