MAGAZINE

VIDÉO | Terrains synthétiques: danger? «Envoyé spécial» a enquêté

Ce soir, «Envoyé spécial» enquête sur les pelouses synthétiques. Certains évoquent des possibilités de risques pour la santé.

Ce sont des petites billes noires incrustées dans les terrains de foot synthétiques. Elles collent à la peau, pénètrent dans les shorts, les chaussettes les sacs de sport. Elles démangent, et elles inquiètent.

Ces granulats en caoutchouc sont issus de vieux pneus broyés – 20 000 pneus pour un seul terrain! Ils contiennent des centaines de substances considérées comme toxiques ou cancérigènes comme le MTB, le benzopyrène, du noir de carbone…

Aux États-Unis, Amy Griffin, entraîneure adjointe de l’université de Washington, rend visite à une joueuse atteinte d’un lymphome non hodgkinien. En s’intéressant au sujet, elle se rend compte que ce cas n’est pas isolé. Elle mène alors une recherche plus précise et parvient à dresser une liste de 237 jeunes joueurs et joueuses de foot atteint d’un cancer. Et tous ont un point commun: ils jouaient sur un terrain synthétique. Parmi ces cas, on retrouve une majorité de gardiens de but (60%), les plus en contact avec le sol.


À New York, Amsterdam ou en Suède, par précaution, les autorités ont décidé de ne plus en construire. En France, 200 nouveaux terrains synthétiques sont inaugurés chaque année. Économiques, sans entretien, ils permettent de recycler des centaines de milliers de tonnes de pneus dont on ne sait que faire.

En novembre de l’année dernière le magazine So Foot revenait sur le sujet. Interrogé, le docteur Emmanuel Orhant, directeur médical de la Fédération française de football (FFF), se voulait rassurant. «C’est un sujet que nous prenons au sérieux. Mais à ce jour, aucune étude scientifique n’établit la réalité de ce risque.»

En Belgique, la Fédération contre le cancer a interrogé le toxicologue Alfred Bernard (UCL), qui à la lecture de ses propos repris sur leur site, semble lui aussi ne pas trop croire à une possible contamination.

Alors, qui croire? Quel danger potentiel pour les joueurs de foot? L’enquête d’Envoyé spécial fait le point.

France 2, 21.00