Un sac à dos à porter devant pour courir: génial, il fallait y penser

Un sac à dos à porter devant pour courir: génial, il fallait y penser

© Geoffrey Meuli

Lionel Van Eldom, l’homme Can-Guru

Pourquoi un sac à dos doit-il toujours se porter au dos? La question vous paraît saugrenue. Pourtant, elle est à l’origine d’une invention réellement pertinente au niveau de la course à pied. Elle a d’ailleurs été primée lors du concours «1 001 idées pour sauver la biodiversité» organisé par le Musée des sciences naturelles et les trois Régions et a reçu le prix de l’Environnement de la Province de Liège.

Le Can-Guru, mode d’emploi

Dans cette vidéo, Lionel Van Eldom vous explique comment placer le sac . Très franchement, ce n’est pas compliqué. Une fois les réglages terminés, vous serez tranquille pour toutes vos sorties.

Un sac à dos à porter devant pour courir: génial, il fallait y penser
En démo, lors d’un salon. -

Un sac éco et local

Un sac à dos à porter devant pour courir: génial, il fallait y penser
-

Le Can-Guru (contraction de cannette et de kangourou en anglais) est une invention signée Lionel Van Eldom, traileur et passionné de montagne, qui habite du côté de Malmedy.

Ce sac léger, technique et écologique se porte sur le devant du corps, de façon à trouver facilement ce qu’on cherche mais aussi d’y glisser les détritus que l’on trouve sur les chemins dans le filet détachable, qu’on peut vider très rapidement lorsque l’on croise une poubelle.

Le Can-Guru est un vrai sac de trail avec différentes poches et des emplacements pour ses flasques ou bidons.

Le côté «écolo» du sac est accentué par le fait qu’il est composé pour 50% d’éléments recyclés (provenant de bâches publicitaires et de ceintures de sécurité) et que sa fabrication – il est fait main, environ une centaine d’exemplaires par mois – a été confiée à une entreprise de travail adapté de Manage (dans la région du Centre).

Notre test

Nous avons eu l’occasion de tester le Can-Guru sur des sorties de moyenne distance (entre 12 et 15 km). Voici ce que nous avons aimé.

1. Le principal avantage est de pouvoir glisser et reprendre les objets (téléphone, appareil photo, gants, bonnet, coupe-vent ou barre énergétique). Très intéressant aussi pour placer une carte (lors de courses d’orientation) ou un dossard dans la poche avant détachable servant à ramasser les déchets.

2. Il devient très vite indispensable… Car il est très léger (200 grammes) et une fois les réglages des sangles réalisés, il vous colle au corps. Les craintes de voir les sangles vous cisailler le bas du coup sont bien vite levées.

3. Intéressant pour la sortie un peu plus longue et plus technique: un système de port de veste sur la taille et des élastiques permettant d’accrocher des bâtons.

Un sac à dos à porter devant pour courir: génial, il fallait y penser
Pratique aussi pour placer les bâtons. -

4. Les poches latérales sont suffisamment grandes pour placer des gourdes ou des flasques de 500 ml. Elles sont maintenues par des élastiques. Elles ne dérangent pas le mouvement des bras.

Un sac à dos à porter devant pour courir: génial, il fallait y penser
Vous pouvez placer dans les deux poches latérales deux bidons (500 mml maxi) ou vos flasques. -

5. Lors de vos sorties, de nombreux coureurs viennent vers vous, très curieux d’en savoir un peu plus sur ce sac pas comme les autres. Si les arguments «écologiques» séduisent, une amie, traileuse et ostéopathe, qui ne jure plus que par ce sac, assure que porter le poids devant est même plus intéressant pour votre posture et pour se protéger le dos.

6. Le sac à déchets est détachable. Une fois la sortie terminée, il suffit de le vider dans une poubelle et de passer le filet en machine.

7. Le prix est fixé à 65€. Cher? Vous-êtes ici dans du fait main, réalisé en Belgique, avec du matériel de récupération. Pour vous le procurer, rendez-vous sur son site en cliquant ici

En route sur les chemins

Voici une vidéo qui vous donnera envie de l’essayer au plus vite sur tous les chemins.

Bonne sortie.