LIÈGE

Chiens guides en devenir cherchent familles d’accueil

L’ASBL liégeoise Entrevues recherche actuellement une dizaine de familles pour accueillir des chiens guides en devenir durant une période pouvant aller de dix à dix-huit mois.

Éduquer un chien guide ne se fait pas d’un coup de cuiller à pot. Au contraire, cela passe par plusieurs étapes, allant de la sociabilisation de l’animal à la formation au métier de chien guide proprement dite.

L’école liégeoise de chiens guides “Entrevues ASBL” recherche actuellement une dizaine de familles d’accueil. «Il s’agit d’accueillir un chiot âgé de huit semaines et de le préparer durant une période de dix à dix-huit mois à devenir un chien guide pour personnes mal ou non-voyantes», explique Jeff Bertemes, membre de l’ASBL liégeoise.

Si l’idée peut paraître simple à première vue, la tâche s’annonce en réalité plus complexe qu’il n’y paraît… et bien plus enrichissante!

 

Un véritable projet

 

«On essaye de monter un véritable projet avec ces familles d’accueil qui ont pour mission de sociabiliser au maximum le chien guide en devenir», poursuit Jeff Bertemes. «Il est donc nécessaire que la famille puisse consacrer un temps relativement important à l’animal, qu’elle puisse l’emmener partout.»

 

«

Les familles d’accueil ont pour mission de sociabiliser au maximum le chien guide en devenir.

»

 

Car s’il ne s’agit pas d’une formation pure et dure au métier de chien guide – laquelle sera dispensée par l’école liégeoise après cette période de développement au sein des familles -, l’initiative a donc pour but de familiariser l’animal avec la vie en centre urbain.

«Prendre avec eux les transports en commun afin de les y habituer et les accoutumer au bruit et au trafic du centre urbain sont, par exemple, deux situations qui sont exigées de la part de ces familles d’accueil», indique Jeff Bertemes. «Il faut pour cela bien sûr être sensibilisé à la cause animale mais également habiter dans un centre urbain ou aux abords de celui-ci, ainsi qu’être prêt à consacrer le temps nécessaire à l’éducation du chien qui passe obligatoirement par des réunions hebdomadaires avec le personnel de notre ASBL le mercredi après-midi (NDLR: entre 14 h et 15 h), dans nos locaux de Liège.»

 

Système d’internat pendant la formation

 

Au-delà de cette sociabilisation de l’animal, la famille d’accueil reçoit un véritable rôle dans l’éducation de celui-ci. «Selon la vitesse de développement du chien, celui-ci reste donc entre dix et dix-huit mois au sein de la famille d’accueil avant de partir en formation au métier de chien guide, formation à laquelle notre école consacre 700 heures professionnelles par animal», détaille le représentant de l’ASBL. «Durant cette formation qui s’étale sur deux années, le chien est pris en charge en semaine par nos instructeurs mais rentre dans sa famille d’accueil le week-end, un peu comme un système d’internat.»

En moyenne, cinq chiens arrivent chaque année au bout de ce long processus mis en place par Entrevues avant d’être offerts à leurs bénéficiaires. «Ceux-ci proviennent de toute la Belgique», précise encore Jeff Bertemes. «Cela fait 30 ans que nous mettons en place ce service de chiens guides, dont l’objectif est de rendre en partie à ces personnes l’autonomie et l’indépendance dont le handicap visuel les prive.»

 

«

Cela fait 30 ans que nous mettons en place ce service de chiens guides, dont l’objectif est de rendre en partie à ces personnes l’autonomie et l’indépendance dont le handicap visuel les prive.

»

 

Et une fois le chien devenu guide pour son bénéficiaire, le contact avec la famille d’accueil ne se perd pas pour autant: «Dans l’idéal, après une période d’adaptation nécessaire pour l’animal, nous essayons de permettre le maintien d’un contact entre la famille d’accueil et le bénéficiaire en installant par exemple des rencontres. Il arrive aussi que certaines familles deviennent à ce point engagées dans le projet qu’elles recommencent ensuite avec un nouveau chiot.»

 

 

En pratique

 

On l’a compris: accueillir un chien guide en devenir ne se fait pas sur un coup de tête et réclame, au contraire, un certain investissement…

«Oui, c’est un véritable projet d’équipe qui demande un réel engagement», insiste Jeff Bertemes. «Cet engagement débute par une prise de contact. On rencontre ensuite les familles qui demeurent intéressées par le projet afin de leur expliquer plus en détail les conditions d’accueil. Et il y a enfin une visite à domicile qui est organisée afin de voir si la situation est propice au projet.»

Durant la période de sociabilisation, obligatoirement, la famille d’accueil se doit donc d’être:

– sensible à la cause animale,

– prête à inclure le chien dans sa vie quotidienne (courses, transports, activités),

– prête à se déplacer toutes les semaines à Liège an d’assister aux séances d’éducation (le mercredi de 14 h 00 à 15 h 00),

– prête à prendre les transports en commun et à faire découvrir la ville au futur chien guide.

En savoir plus: Téléphone: 04.250.65.05 – Mail: info@entrevues.bewww.entrevues.be

Chiens guides en devenir cherchent familles d’accueil
Envie d’accueillir un chien guide en devenir? Entrevues ASBL

 

 

En quelques chiffres

 

700

 

Nombre d’heures nécessaires à la formation d’une équipe aveugle-chien guide.

 

29 500€

 

Montant total de la formation d’un seul chien guide, somme à laquelle il faut soustraire le remboursement de l’AViQ (Agence pour une Vie de Qualité) lorsque le chien est mis en service (4 700€). Chaque chien étant offert par l’association à son bénéficiaire, Entrevues doit logiquement trouver les quelques 24 800€ restants.

 

2 ans

 

Temps d’attente pour qu’une personne déficiente visuelle puisse bénéficier d’un chien guide.

 

+ de 100

 

Nombre de chiens remis par l’ASBL depuis son ouverture en 1989.