FRAMERIES

150 personnes à une fête illégale à Frameries, cinq arrestations pour trouble à l’ordre public

150 personnes à une fête illégale à Frameries, cinq arrestations pour trouble à l’ordre public

(photo d’illustration) EdA

Dans la nuit de samedi à dimanche, la zone de police Boraine a été avertie de la tenue d’une fiesta sauvage du côté de Frameries. Les 150 personnes ont été invitées à quitter les lieux et cinq d’entre elles ont été arrêtées administrativement pour trouble à l’ordre public.

Les équipes de la police boraine ont été dépêchées à Frameries dans la nuit de samedi à dimanche après la découverte d’une rave party installée sur le territoire de la commune. Sur place, les policiers ont découvert une trentaine de véhicules garés et près de 150 personnes présentes sur les lieux. Une tente d’environ 15m2 avait été installée ainsi qu’une sono, des projecteurs et un bar rudimentaire.

La quinzaine de policiers présents a pris des renseignements auprès de l’organisateur, qui ne disposait d’aucune autorisation préalable. De plus, les agents ont constaté l’absence de services médicaux et de sécurité.

«Face à ces manquements en matière d’organisation de soirée, l’officier de garde n’a pu qu’ordonner la cessation de cette fête», explique-t-on ce lundi à la zone de police boraine. «Très collaborant, l’organisateur de la soirée a rapidement obtempéré et coupé la musique… pour la remettre aussi vite!»

Il a dès lors été décidé de procéder à la clôture définitive de la soirée et à l’évacuation des fêtards. La plupart des personnes ont quitté les lieux sans encombre mais cinq d’entre elles ont tout de même été arrêtées administrativement pour trouble à l’ordre public.