Dix articles pour nos abonnés à ne pas louper ce lundi

Quand le bûcher brûle avant l'heure... EdA

Un plan d'urgence sociale pour Carrefour; un bébé entre la vie et la mort; une spectaculaire sortie de route... Voici une sélection des articles réservés à nos abonnés à découvrir ce lundi 19 février.

1

Un plan d’urgence sociale pour Carrefour

On ne sait toujours pas à l’heure actuelle combien de personnes exactement perdront leur emploi dans le cadre de la vaste restructuration annoncée il y a quelques semaines. Le Plan Renault a été enclenché et, in fine, une cellule de reconversion sera mise en place, comme le prévoit la loi.

Mais en attendant, les différents acteurs du monde de l’emploi (Actiris, Forem…) étaient chargés de remettre aujourd’hui à leurs différentes instances politiques, un plan social d’urgence pour déjà, en amont, trouver des solutions pour préparer une possible réinsertion des personnes qui perdront leur emploi. C’est Actiris (l’équivalent du Forem à Bruxelles) qui sera à la coordination.

En accord avec les syndicats, les activateurs d’emploi proposent plusieurs actions immédiates.

+ À DÉCOUVRIR ICI

 

 

2

Jeune au pair : « Ils m’ont virée par SMS »

C’est une expérience qui attire de plus en plus. Le séjour au pair permet au jeune de partir à l’étranger dans une famille d’accueil, découvrir une nouvelle culture en échange de quelques tâches familiales. En Flandre, ils sont 333 en 2016 à avoir demandé un permis de travail en tant qu’au pair, 32 en Wallonie et 44 à Bruxelles. En réalité, ils sont bien plus, car l’obtention d’un permis ne vaut que pour les jeunes hors UE.

Avides de découvertes, la réalité est pourtant parfois bien différente. Loredana (nom d’emprunt) a 26 ans. Elle vient d’Amérique Latine. Après une expérience «incroyable» d’au pair aux Pays-Bas, elle décide de réitérer la démarche l’an dernier en Belgique. «Je voulais voir plus d’Europe. Et puis, faire des études en Belgique. C’était l’occasion de découvrir le pays d’abord.»

Sa famille d’accueil, elle la trouve sur internet. «Nous avons échangé par mail, parlé sur Skype. Ma première impression était bonne.»

Mais très vite, la jeune femme va déchanter.

Témoignage.

+ À DÉCOUVRIR ICI

 

 

3

Andenne: un bébé entre la vie et la mort suite à des coups

Un petit garçon de sept semaines est gravement blessé. On soupçonne un cas de maltraitance. L’affaire est à l’instruction.

Adrien (prénom d’emprunt) est né le 29 décembre 2017. Il a sept semaines. Depuis la fin de la semaine dernière, il a été plongé dans un coma artificiel à la clinique de l’Espérance à Montegnée, en province de Liège. Il y est hospitalisé aux soins intensifs. Il souffre de graves traumatismes crâniens, entre autres. Ses jours sont en danger.

Ses parents, un couple âgé d’une vingtaine d’années, vivent dans une petite ruelle, rue pré des Dames à Andenelle. Jeudi dernier, ce sont des voisins qui ont appelé le «100», inquiets de l’état de santé de l’enfant. Il saignait du nez et avait les yeux injectés de sang. L’ambulance l’a emmené dans un premier temps au Centre Hospitalier Régional de Huy où on a constaté des lésions très sérieuses...

+ À DÉCOUVRIR ICI

 

 

4

Les 5 enjeux de l'analyse de génome entier

Le centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) s’est penché sur les analyses de génome entier (WGS). Avec les avancées technologiques, ces analyses génétiques pourraient devenir la norme. Cela pose de nombreuses questions.

Génome entier, c’est quoi ?

Les analyses de génome entier, (WGS) permettent de lire l’ensemble des gènes sur un seul échantillon, pour un prix concurrençant déjà celui de certaines analyses génétiques classiques.
Avec le WGS, le généticien se retrouve avec 20 000 gènes sous les yeux d’un seul coup, alors qu’une analyse classique cible certaines anomalies génétiques, soit pour expliquer les symptômes du patient (comme dans le cas de la mucoviscidose), soit pour voir s’il risque de développer une maladie précise (le gène BRCA 1/2 prédisposant au cancer du sein, par exemple).

+ À DÉCOUVRIR ICI

 

 

5

Le bûcher a brûlé... avant l’heure

La jeunesse de Falaën avait prévu de faire la fête autour du grand feu, samedi soir. Mais voilà, dans l’après-midi, le bûcher a brûlé. Il n’a pas fallu longtemps pour connaître l’origine de ce fait. Pas d’acte de vandalisme ou de bêtise, dans cette histoire. Simplement les organisateurs avaient fait une pré-fête, le midi, autour d’un barbecue proche du bûcher et il semble que des braises soient arrivées où il ne fallait pas...

+ À DÉCOUVRIR ICI

 

 

6

Spectaculaire sortie de trajectoire d’un 4x4

Samedi après-midi, un spectaculaire accident s’est produit, route de Gembloux, à hauteur de la chaussée de Perwez à Saint-Servais. Le conducteur d’un 4X4 Suzuki Jimmy a percuté un îlot directionnel séparant les deux rues.

Dans son embardée, le véhicule a fini sur le flanc après avoir arraché une borne électrique.

+ À DÉCOUVRIR ICI

 

 

7

Roger Parrish, papa d'une victime de Fourniret: «Nous attendons plus de détails»

Les derniers aveux de Michel Fourniret, qui a avoué avoir tué Joanna Parrish et Marie-Ange Domece, n’ont pas surpris les parents de la jeune Britannique.

«Mais nous attendons plus de détails,» nous explique Roger Parrish, le papa de Joanna.

+ À DÉCOUVRIR ICI

 

 

8

Le coup de poing de Xavier Legrand

«C’est Kramer contre Kramer qui se termine en Shining, en passant par La nuit du chasseur.» Xavier Legrand résume à la perfection "Jusqu’à la garde", son premier long-métrage, en salles mercredi.

Dans le bureau d’une juge, c’est d’abord un drame social. L’histoire hélas banale de Miriam qui se bat pour empêcher son ex-mari violent de voir leur fils. Avant de glisser lentement vers le thriller angoissant.

En suivant cette femme terrorisée par son ancien conjoint, le réalisateur aborde un phénomène sociétal courant, mais encore incompris, selon lui. 

+ À DÉCOUVRIR ICI

 

 

9

Foot: Charleroi est en PO1, le Standard court toujours

Dans le "derby" wallon, ce sont les Liégeois qui s’en sortent bien. Mais ce sont les Carolos, pourtant à onze contre dix, qui ont finalement tremblé jusqu’au bout. Car il y a eu cette égalisation qui leur a cassé les pattes. Et parce que le Standard, avec sa force de frappe offensive, est toujours dangereux. Si les deux équipes se sont quittées sur une poignée de main et un coup d’épaule, elles ont sans doute refermé ce choc wallon chacune avec un petit goût de trop peu. Parce qu’elles ont pris le dessus à tour de rôle dans la partie. Et parce que l’éventuel vainqueur de cette rencontre aurait réalisé une opération en or. Mais non, il était écrit qu’aucune des équipes ayant abordé cette 27e journée dans le Top 6 n’allait l’emporter (et c’est Courtrai qui en a profité). Pour autant, ce partage n’est pas dramatique. Encore moins pour le Sporting dont le ticket pour les PO1 était validé avant même de monter sur le terrain, «grâce» au partage entre Bruges et Genk. Pour les Rouches, à défaut d’avoir réintégré le Top 6, au moins, ils restent au contact là où une défaite aurait été quasi éliminatoire.

+ À DÉCOUVRIR ICI

 

 

10

Tous les feux sont au vert pour Thiam

Même si Nafissatou Thiam attend la dernière minute pour se décider, voici pourquoi on croit à sa participation aux Mondiaux indoor.

+ À DÉCOUVRIR ICI