NBA

VIDÉOS | Le show était au rendez-vous d’un «All-Star Game» remodelé et qui séduit à nouveau

VIDÉOS | Le show était au rendez-vous d’un «All-Star Game» remodelé et qui séduit à nouveau

- AFP

Le week-end du «All-Star Game» a retrouvé des couleurs cette année avec notamment le retour d’un véritable esprit de compétition lors du match des All-Star, lequel a ponctué un week-end riche en dunks, en skills et en paniers venus de nulle part.

C’est ce week-end au Staples Center de Los Angeles qu’avait lieu le fameux «All-Star week-end», réunissant plusieurs concours exhibant les plus grandes stars de la ligue nord-américaine de basket, la prestigieuse NBA.

Face aux critiques de ces dernières années, la ligue avait décidé de remodeler quelque peu cet événement qui a sacré l’équipe de LeBron James pour ce qui aura été le clou d’un spectacle enfin de retour chez les All-Star.

Un «vrai match» de All-Star

Une fois n’est pas coutume, c’est sur une action défensive que s’est décidé, au buzzer, ce All Star-Game NBA nouvelle mouture. L’équipe de LeBron James s’est imposée 148-145 devant la formation emmenée par Steph Curry, dimanche au Staples Center de Los Angeles.

Après des paniers décisifs marqués par Russel Westbrook et James, Steph Curry a hérité du dernier ballon mais n’a pas trouvé de fenêtre de tir devant l’âpre défense de LBJ et Kevin Durant. Omniprésent, LeBron James a été élu MVP du All-Star Game pour la 3e fois de sa carrière. Le joueur des Cavaliers a compilé 29 points, 10 rebonds et 8 assists, le tout à 12/17 aux tirs.

Une nouvelle formule qui séduit

Pour cette 67e édition du All-Star Game, la NBA avait décidé de changer le format du match après plusieurs années de critiques concernant la formule initiale, opposant les meilleurs joueurs de la conférence Est à ceux de l’Ouest. En effet, de nombreux observateurs n’y voyaient plus qu’une rencontre d’exhibition, sans aucune défense ni réelle opposition. Cette fois, les deux équipes ont été composées par les capitaines Steph Curry et LeBron James, en tête du vote combiné des supporters, des journalistes et des joueurs.

La différence avec les dernières éditions s’est directement ressentie dans l’intensité des phases défensives. Au coude-à-coude dans le quatrième quart-temps, la victoire s’est dessinée dans les derniers instants de la rencontre. Tel un match de saison régulière, les arbitres ont dû siffler des fautes dans le “money time” et consulter la vidéo.

«On voulait relancer ce All-Star Game, pas très compétitif ces dernières années. C’était un vrai match et tout le monde avait le bon état d’esprit», a déclaré James avec la voix cassée, résultant de son activité vocale durant toute la rencontre. «Nous voulions vraiment la victoire», a avoué Westbrook, également convaincu par cette nouvelle formule.

Dunks: Quand Donovan Mitchell imite Vince Carter

L’arrière rookie Donovan Mitchell a remporté le concours de dunk au All Star Game, événement rassemblant les meilleurs joueurs NBA, samedi soir au Staples Center de Los Angeles.

Le joueur de Utah a battu l’ailier fort de Cleveland Larry Nance Jr grâce à une note cumulée de 98 points, soit deux de plus que le Cavalier.

Imitant le mythique Vince Carter avec le maillot des Raptors sur le dos pour son dernier dunk, Mitchell a devancé Larry Nance Jr. Sous le regard de son père et avec sa complicité, Larry Nance Jr a reproduit le dunk de son aîné, vainqueur du premier concours de dunk en 1984, portant même son maillot.

3 points & skills: Booker et Dinwiddie sacrés

Avant le concours de dunk, Devin Booker a remporté celui des tirs à trois points. L’arrière des Phoenix Suns a marqué la bagatelle de 28 points en finale, prenant la mesure de Klay Thompson (Golden State, 25 pts) et Tobias Harris (Los Angeles Clippers, 17 pts).

En début de soirée, le meneur de Brooklyn Spencer Dinwiddie a remporté le “Skills Challenge”, concours d’adresse avec le ballon.

En finale, il s’est imposé devant le rookie finlandais des Chicago Bulls Lauri Markkanen.

Bieber, Pierce et les autres

Samedi, le “Rising Stars Challenge”, rencontre opposant des joueurs américains à une sélection mondiale, tous issus de NBA avait sacré les rookies (joueurs effectuant leur 1re saison en NBA) et sophomores (joueurs effectuant leur 2e saison en NBA) de la sélection mondiale. Ces derniers se sont imposés 155-124.

L’Américain Jaylen Brown (Boston) a terminé meilleur marqueur avec 35 points mais cela n’a pas suffi pour s’imposer devant les 29 points du Bahaméen Buddy Hield (Sacramento) et les 26 unités du Serbe Bogdan Bogdanovic (Sacramento).

Avant cette rencontre, le “Celebrity Game” avait ouvert le weekend, voyant notamment le chanteur Justin Bieber ou encore l’ancien joueur Paul Pierce fouler le parquet.

La saison régulière reprendra le 22 février avec 6 matches dont une alléchante affiche entre Cleveland et Washington, respectivement 3e et 4e à l’Est.