SPORT

Thierry Neuville remporte le rallye de Suède

Thierry Neuville remporte le rallye de Suède

Thierry Neuville a devancé l’Irlandais Craig Breen (Citroën C3) de 19.8 secondes et son équipier norvégien Andreas Mikkelsen (Huyndai Coupé i20) de 28.3 AFP

Thierry Neuville a remporté le rallye automobile de Suède ce dimanche à Torby. Associé à Nicolas Gilsoul au volant d’une Hyundai i20 Coupé WRC, le Saint-Vithois de 29 ans s’est adjugé la 2e manche du championnat du monde 2018 disputée entièrement sur neige.

Il a devancé l’Irlandais Craig Breen (Citroën C3) de 19.8 secondes et son équipier norvégien Andreas Mikkelsen (Huyndai Coupé i20) de 28.3 au terme des 19 étapes spéciales disputées depuis jeudi soir. Ce succès lui permet de prendre la tête du championnat.

Le vice-champion du monde en titre signe son 7e succès en championnat du monde après ses victoires en Allemagne (2014), Sardaigne (2016), Corse, Argentine, Pologne et Australie (2017).

Neuville est le 3e pilote non scandinave à s’imposer en Suède après les multiples champions du monde français Sébastien Loeb (2004) et Sébastien Ogier (2013, 2015, 2016).

Quatrième de la Power Stage, Thierry Neuville totalise 41 points au championnat pour 30 à Sébastien Ogier (Ford Fiesta) et 23 au Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyoya Yaris).

Grâce à ce premier succès en Suède, Hyundai prend la tête au classement des constructeurs, un point devant Toyota, avec 54 points. Citroën est troisième et totalise 43 unités.

Abordant la dernière journée avec 22.7 secondes d’avance sur Breen, il en cédait près de 8 à l’Irlandais dans la 17e spéciale. «J’ai été très prudent», a avoué le Belge à l’issue de celle-ci. Dans la 18e étape chronométrée, identique à la précédente, Neuville a remis les choses aux points. Il a terminé 2e à 1.9 secondes du Finlandais Esapekka Lappi (Toyota) et a repris 1.4 à Breen de quoi aborder la Power Stage avec 16.2 secondes d’avance sur Breen. L’Irlandais cédait encore 3.6 secondes au Saint-Vithois qui pouvait savourer la victoire.

La 3e manche se déroulera sur terre autour de Leon, au Mexique, du 8 au 11 mars. En tant que leader du Mondial WRC, Neuville aura le désavantage de devoir y ouvrir la route. .