INTERNET

Vers une baisse à 13 ans la limite pour créer un profil sur les réseaux sociaux

Vers une baisse à 13 ans la limite pour créer un profil sur les réseaux sociaux

Photo News (Illustration)

Le secrétaire d’État à la Protection de la vie privée Philippe De Backer (Open Vld) plaide pour fixer à 13 ans l’âge minimum à partir duquel on peut accéder aux réseaux sociaux, a-t-il fait savoir hier soir.

En vertu d’un règlement européen, les États membres peuvent fixer l’âge minimum pour créer un profil sur les réseaux sociaux sans accord parental entre 13 et 16 ans. En Belgique, Philippe De Backer voudrait que cette limite soit de 13 ans, comme aux États-Unis.

«Le numérique est la nouvelle norme. On constate souvent que les jeunes mentent sur leur âge pour pouvoir accéder aux médias sociaux. D’un autre côté, ces jeunes ne reçoivent aucune éducation sur la protection de la vie privée», considère le secrétaire d’État.

«Les statistiques de ChildFocus démontrent que 25% des personnes qui se connectent régulièrement sont âgées entre 9 et 10 ans. Ce chiffre grimpe jusqu’à 83% pour les 13-14 ans», souligne-t-il.

Pour Philippe De Backer, il faut «voir la réalité en face», ce qui aidera aussi à améliorer l’éducation à la protection de la vie privée pour les jeunes. Il a d’ailleurs récemment proposé au ministre flamand Sven Gatz un programme de cours sur ce thème, rapporte-t-il.

Les délégués généraux (flamand et francophone) aux droits de l’enfant se sont déjà exprimés eux aussi en faveur d’une limite à 13 ans.

Les moins de 25 ans vont bouder encore davantage Facebook en 2018

Facebook demeure le réseau social le plus populaire aux États-Unis mais les moins de 25 ans s’en détournent toujours davantage au profit de Snapchat, selon le cabinet eMarketer.

En 2018, le nombre d’utilisateurs dans ce pays devrait baisser de 5,6% parmi les 12-17 ans et de 5,8% parmi les 18-24 ans. «C’est la première fois qu’eMarketer prévoit une baisse de l’utilisation (de Facebook) chez les 18-24 ans», commente le cabinet dans un communiqué publié lundi.

«Cette année, pour la première fois, moins de la moitié des utilisateurs d’internet âgés de 12 à 17 ans, utiliseront Facebook», ajoute eMarketer. En août l’an dernier, le cabinet anticipait une baisse de 3,4% pour cette tranche d’âge en 2017.

Au total, Facebook devrait perdre 2 millions d’utilisateurs âgés de moins de 25 ans en 2018, selon une nouvelle estimation.

«

Cette année, pour la première fois, moins de la moitié des utilisateurs d’internet âgés de 12 à 17 ans, utiliseront Facebook.

»

C’est Snapchat qui «va siphonner le plus de jeunes utilisateurs» avec un gain attendu de 1,9 million d’utilisateurs additionnels âgés de moins de 25 ans, contre 1,6 million supplémentaires pour Instagram, propriété de Facebook.

Instagram demeure toutefois plus important que Snapchat aux États-Unis avec un nombre d’utilisateurs total qui devrait bondir de 13,1% sur un an à 104,7 millions. Dans le même temps, ceux de Snapchat devraient s’accroître de 9,3% à 86,5 millions.

Facebook, qui continue d’attirer pour sa part des utilisateurs plus âgés, devrait avoir un nombre inchangé à 169,5 millions.

«Snapchat pourrait peut-être attirer des groupes plus âgés dans la mesure où il redessine sa plateforme pour simplifier son utilisation», a aussi estimé Debra Aho Williamson, analyste chez eMarketer, citée dans le communiqué.