Pratiquer la musique ensemble pour animer les fêtes locales, c’était l’envie d’une bande de copains. En 1900, ils ont ainsi fondé la Fanfare royale Le Progrès à Braives.

Aujourd’hui, l’envie est toujours la même et la fanfare regroupe 35 musiciens, âgés entre 8 ans et 73 ans. «Mais la grosse moitié des musiciens ont moins de 25 ans », précise Bruno Louis, le président. La fanfare, composée uniquement d’instruments à vent, regroupe des musiciens de niveaux variés. «Il y a des musiciens qui ont fait le conservatoire, des musiciens très expérimentés ou de plus jeunes qui ont des notions de solfège. Mais nous ne faisons pas d’élitisme. Chacun apporte ce qu’il peut au groupe », explique Bruno Louis.

Les musiciens se retrouvent tous les vendredis soir pour répéter à la Maison de village d’Avennes. «Depuis une vingtaine d’années, nous ne faisons plus de cortège. On a décidé de plutôt se concentrer sur les concerts. Nous participons aussi aux fêtes de village, aux mariages ou encore aux cérémonies patriotiques. On participe à la vie de la commune. »

Durant l’année, la fanfare donne ainsi plusieurs concerts: le concert du muguet au mois de mai mais aussi un concert de Noël. «Nous faisons alors le tour des églises de Braives pour aller à la rencontre des gens. » Pour «réjouir les oreilles de tout le monde », comme le précise le président, la fanfare Le Progrès joue un répertoire très varié, des morceaux classiques aux morceaux plus actuels. «Nous faisons notamment des medleys qui sont arrangés par des musiciens de la fanfare. »

La fanfare de Braives joue aussi en dehors des frontières de la commune. «Nous nous sommes notamment liés d’amitié avec une harmonie de Lyon avec laquelle nous réalisons des échanges », explique le prédisent.