HUY

La Maison Batta proposée à la Ville de Huy

L’immobilière Bertrand aimerait que la Ville se porte acquéreur. «La Ville de Huy n’en a pas l’intention», répond Christophe Collignon.

Toujours pas de proposition d’achat concernant la Maison Batta. La vente de cette bâtisse bien connue à Huy, Xavier Bertrand en a fait un challenge. D’autres agences immobilières s’y sont cassé les dents avant lui. Quand Xavier Bertrand s’est installé à son compte, il y a bientôt un an, la famille Stalport, propriétaire de la maison Batta, a accepté de lui en confier la vente.

Un défi pour l’agent immobilier qui avoue que c’est la première fois qu’il a à vendre un bien de cette envergure. Les offres débutent à 600 000€. À cela, il faut prévoir d’y ajouter 300 000€ de travaux (électricité et isolation). Pour l’immobilière Bertrand, la Ville de Huy serait le candidat rêvé. «e pense que pour des bureaux administratifs, ça pourrait être l’idéal. La Ville de Huy s’honorerait à reprendre dans son patrimoine un édifice somptueux comme celui-là», argue Xavier Bertrand.

Malheureusement, l’agent immobilier a beau faire les yeux doux aux élus hutois, le député-bourgmestre Christophe Collignon le confirme. «La Ville de Huy n’a pas l’intention d’acheter la Maison Batta.»

Il faudra donc poursuivre les efforts. En s’inspirant des agences immobilières bruxelloises, Xavier Bertrand a convié, la semaine dernière, une centaine d’investisseurs potentiels au sein de la Maison Batta. Un «after work», comme on dit dans le milieu, visant à déclencher une offre d’achat chez les convives. Quatre artistes hutois y exposaient également leurs œuvres le temps d’une soirée. Cela sera-t-il suffisant? Xavier Bertrand et son équipe croisent les doigts.