En décembre, la RTBF mettait à l’honneur le beau village de Sougné-Remouchamps dans le cadre de son émission Wallons-Nous, avec la présence remarquée du célèbre groupe de danses folkloriques Les Cabris du Val d’Amblève.

Passionné, l’animateur Patrick Riez est intarissable lorsqu’il parle de son groupe. Il aime à répéter que «Loin de l’image «ringarde» que certains associent au folklore le groupe aborde des danses du monde entier. Il a pour but de faire découvrir et apprécier les danses anciennes et évidemment celles de notre région.» Au village des Gad’lis les Cabris avaient évidemment leur place. C’est à l’initiative de Madame Polet et de Lucien Lawarée que le groupe a été créé en 1969. En plus des danses de chez nous les membres ont été sensibilisés à celles d’autres pays, Italie, Galice, Pologne, Portugal, U.S.A., Roumanie, Écosse et bien d’autres. Ils furent bien vite sollicités un peu partout dans la région, puis de plus en plus loin. En 1973 en Suisse. L’année suivante en Allemagne, France, Autriche, plus tard l’Italie, en 1988 le Québec. À plusieurs reprises encore Suisse et Autriche. Puis l’Angleterre et la Répubique Tchèque, en 2009 le Portugal. Actuellement, les Cabris sont au nombre d’une petite trentaine mais à une certaine époque ces sautillants danseurs étaient… 90! On ne peut pas parler d’un désintérêt mais des mariages, des déménagements, des problèmes de santé chez les plus âgés ont parfois dispersé les membres. Il n’y a plus de section de jeunes mais l’arrivée de trois enfants pourrait donner le signe d’un renouvellement. On pourra voir et applaudir les Cabris, à Othée le 13 mai, en août aux Vieux mériers à Sart et surtout le lundi 20 août dans le superbe cortège annuel organisé par les Magneûs d’makèyes de La Gleize.

Notre photo : Les Cabris pérénisent aussi la tradition des «hèyes».