article abonné offert

STIB

La STIB ne s’assied pas sur votre confort: les fauteuils des bus et trams en salle de réanimation

Le petit atelier de la rue de Cureghem a parfois des airs de cordonnerie artisanale. Ce sont pourtant des milliers de sièges qui y transitent chaque année pour entretien et rénovation. EdA - Julien RENSONNET

Chewing-gums collés, taches de jeans, coups de cutter...: les fauteuils des bus et trams de la STIB subissent de rudes traitements. Leur entretien est dans les mains d’un atelier discret du Pentagone. Qui veille aussi au rembourrage et au look des sièges: pour le confort de vos fesses.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 35 des 198 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos