BRUXELLES

Le logo de l’ARAU «usurpé» dans un tract contre «le plan Smet» pour le rond-point Schuman

Le logo de l’ARAU «usurpé» dans un tract contre «le plan Smet» pour le rond-point Schuman

Le projet du Ministre de la Mobilité Pascal Smet comprend notamment un auvent et une «agora» et doit interrompre le rond-point. Le trafic n’y sera donc plus circulaire mais se déroulera sur deux axes. Cabinet Smet

Le logo de l’ARAU a été «usurpé» dans un flyer posté dans les boîtes du quartier européen. Le ou les auteurs y critiquent vertement l’aménagement du rond-point Schuman. L’ARAU se distancie du tract. Mais en profite aussi pour titiller Pascal Smet.

Le logo de l’ARAU, l’Atelier de Recherche et d’Action Urbaine, a été «usurpé» dans un tract distribué dans les boîtes aux lettres des habitants du quartier européen. Ce sont certains d’entre eux qui en ont informé l’ASBL. Celle-ci précise que les logos du BRAL, du Gracq et de Schone Lucht BXL Air Propre figurent aussi sur le flyer sans autorisation.

Le tract (ci-dessous) s’oppose à ce que son texte appelle «le plan Smet», soit la requalification du rond-point Schuman en un espace public davantage partagé entre automobilistes et autres usagers. Le tract affirme selon l’ARAU que le plan «consiste à faire passer le trafic de quelques rues principales vers des rues plus petites». Il demande aux riverains mécontents de se faire connaître par un mail au Gouvernement ou aux associations mentionnées. Et de conclure par un cinglant «Non au Plan Smet».

Le logo de l’ARAU «usurpé» dans un tract contre «le plan Smet» pour le rond-point Schuman
Le tract en question qui usurpe les logos des associations. ARAU
L’ARAU tient donc à se désolidariser de ce pamphlet. Et peut-être aussi à se protéger d’une avalanche de mails hargneux. «Ceux qui nous connaissent, savent que l’ARAU utilise rarement des slogans tels que celui-ci. Nous employons d’avantage de nuance dans notre discours. L’ARAU n’est aucunement impliqué dans cette démarche. Nous n’avons pas été consultés et nous ne savons pas qui est à l’origine de cette initiative. Les autres ASBL mentionnées sont dans le même cas».

«Diffusez des études de mobilité plutôt que des images 3D»

L’Atelier en profite pour rappeler son positionnement dans ce dossier, épineux. «Nous visons la réduction généralisée du trafic partout, tout le temps et pour tout le monde». Et s’empresse de nuancer en rappelant que l’ARAU «ne sait pas confirmer ni démentir si l’aménagement du rond-point Schuman engendrera une augmentation du trafic dans les rues avoisinantes ou pas». L’ASBL exige aussi des auteurs de ce flyer de prendre contact avec elle «et de présenter leurs arguments, plutôt que d’utiliser notre nom et notre logo sans notre approbation».

Enfin, l’ARAU se fend d’une pique au Ministre Smet, puisque la perche lui est tendue. «Il serait plus pertinent de faire connaître les tenants et aboutissants réels du projet de réaménagement du rond-point Schuman. Diffusez un dossier comprenant des études de mobilité plutôt que des images 3D d’un auvent dans la presse».