Proximag

Fanfare royale de Saintes

Les origines de la fanfare remontent à la nuit des temps. Ou presque. Les premières traces de son existence remontent à 1850 et son histoire est jalonnée par la participation à de nombreux événements à couleur locale.

2012 a été l’heure du renouveau, celle d’un nouveau départ. La venue du nouveau directeur artistique, Philippe Crispeels, a ouvert une nouvelle ère de plus grande stabilité et de prospérité. On peut dès lors compter en moyenne 25 musiciens de tous âges en répétition et une cinquantaine en concert. De nouveaux contacts se sont noués avec l’Académie et le Centre Culturel de Tubize. Le répertoire musical s’est modernisé, les activités se sont diversifiées. La fanfare a renoué avec un public enthousiaste. «Nous comptons de 20 à 30 musiciens réguliers qui répètent tous les jeudis. D’autres ne participent qu’aux concerts. La fanfare est multigénérationnelle, pour faire simple, cela va de 7 à 77 ans » explique le secrétaire Jean-Grégoire Mekhitarian. «Notre répertoire est très varié. Des marches militaires, des marches classiques mais également du rock, de la variété, des musiques de film… Cela dépend des envies de notre chef. La fanfare se produit une dizaine de fois par an en extérieur, essentiellement à Saintes et dans les environs, et il s’y ajoute trois concerts en salle. Tous les membres sont des amateurs, à l’exception du chef qui est professeur de musique ». Les membres se plaisent dans la fanfare suite à l’ambiance qui y règne. «Ce n’est pas simple d’attirer des personnes extérieures. Les membres se connaissent tous et nous rejoignent la plupart du temps parce qu’ils connaissent quelqu’un. La motivation première, outre le plaisir de jouer, c’est le relationnel ».

Fanfare royale et communale Sainte-Cécile de Saintes J-Grégoire Mekhitarian – 0496 18 69 12 www.fanfaredesaintes.com Facebook