FRANCE

Brigitte Lahaie crée la polémique: «On peut jouir lors d’un viol»

Invitée, hier, sur le plateau de BFMTV, à débattre des violences sexuelles faites aux femmes, l’ancienne actrice porno a déclaré qu’on pouvait «jouir lors d’un viol». De quoi susciter le malaise sur le plateau et provoquer un tollé sur les réseaux sociaux.

+ A LIRE AUSSI | Contre le puritanisme, Catherine Deneuve veut laisser aux hommes «la liberté d’importuner»

+ A LIRE AUSSI | Des femmes, dont Deneuve, à contre-courant de l'indignation née de l'affaire Weinstein

Dans la foulée de la tribune polémique parue ce mardi dans Le Monde - et qu’elle a signée - Brigitte Lahaie a sans doute dépassé les limites du raisonnable, hier soir, sur la chaîne BFMTV.

+ A LIRE AUSSI | Harcèlement : des féministes parlent de mépris après la tribune signée par des femmes, dont Catherine Deneuve

Ainsi, dans le cadre d’un débat sur les violences sexuelles faites aux femmes, l’ex-actrice reconvertie en animatrice radio a ainsi assuré qu’on pouvait... «jouir lors d’un viol». Et ce, alors qu’elle faisait face à Caroline De Haas, une militante féministe qui a elle-même été victime d’un viol.

 

 

 

 

 

 

À l’origine d’un gros malaise sur le plateau, la séquence a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Pour beaucoup, dont certaines signataires de la fameuse tribune du Monde, «ces propos sont insultants envers les femmes victimes de violences sexuelles et de viols.»

De son côté, Caroline De Haas a préféré attendre avant de réagir quelques heures plus tard à la demande de franceinfo: «J’étais tellement choquée que sur le moment je me suis dit: «Si je réagis maintenant, je ne vais pas réussir à être pédagogique.» Il peut y avoir plein de réactions différentes du corps humain [...] Mais on était en train de parler de plaisir sexuel, c’était complètement en décalage. Les femmes ne vont pas devenir pleinement des sujets sexuels, atteindre le plaisir total si on n’en finit pas avec les violences.»

 

 

Visée par les critiques, Brigitte Lahaie n’a pas encore réagi à la polémique.