SCHAERBEEK

Un automobiliste roule sur le trottoir, renverse un papa et sa fillette de 5 ans puis prend la fuite

Un automobiliste roule sur le trottoir, renverse un papa et sa fillette de 5 ans puis prend la fuite

L'accident s'est produit non loin du rond-point entre l'avenue des Azalées et l'avenue Voltaire, près du parc Josaphat à Schaerbeek. Google Street View

Un automobiliste de 23 ans a heurté dimanche après-midi un père et sa fille âgée de 5 ans avant de commettre un délit de fuite, à Schaerbeek. L'accident s'est produit non loin du rond-point reliant avenues des Azalées, Voltaire et Deschanel.

MISE A JOUR 8/01 À 12H20

L’état de santé de la fillette renversé ce dimanche près du parc Josaphat à Schaerbeek, dont les jours étaient dans un premier temps considérés comme en danger, évolue favorablement. L'information est confirmée ce lundi: elle est toujours hospitalisée avec son papa.

L’un des deux individus qui se trouvaient à bord du véhicule a pu être intercepté et a été entendu, a indiqué le parquet de Bruxelles.

Au lendemain de l'accident, on a ainsi appris que cet homme interpellé était le conducteur du véhicule. Âgé de 23 ans, il a été condamné plusieurs fois pour des vols. Le parquet indique qu'il était en état d'ivresse au moment des faits. Le deuxième occupant de la voiture est toujours recherché. Ils avaient fui chacun de leur côté, abandonnant leur voiture sur place.

Sur le trottoir

L’accident s’est produit vers 15h30 lorsqu’un automobiliste a heurté un père et sa fille de 5 ans, qui circulaient sur un trottoir de l’avenue Paul Deschanel, à Schaerbeek, avant de prendre la fuite. La fillette a été transportée dans un état critique à l’hôpital, mais son état de santé évolue favorablement.

D’après une photo publiée sur le groupe Facebook «La Schaerbeekoise», l’accident s’est produit à la hauteur d’une plaine de jeux. Toujours selon la même source, des passants auraient participé à l’interception d’un des suspects. D'après le Bourgmestre Clerfayt (Défi), le véhicule circulait sur le trottoir près de la station Villo. Toujours d'après l'édile, ce sont des citoyens qui ont entre autre permis à la police d'intercepter l'un des fuyards près de la piscine du Neptunium.