FOOTBALL

Diego Costa et Vitolo arrivent enfin à l’Atletico Madrid

Diego Costa et Vitolo arrivent enfin à l’Atletico Madrid

- AFP

L’Atletico Madrid a accueilli dimanche après plusieurs mois d’interdiction de transferts les attaquants Victor «Vitolo» Machin Perez et Diego Costa, qui fait son retour dans le club en provenance de Chelsea, se sont réjouies dimanche les recrues.

«Je suis prêt à jouer avec Griezman, avec Torres», a déclaré l’ex-Blue lors de la conférence de presse organisée avant le premier entraînement des deux joueurs. «Je sais qu’il y a beaucoup de concurrence, qu’ils ont marqué beaucoup de buts, ça va être une bonne confrontation».

L’Atletico Madrid avait été interdit de transfert jusqu’en janvier par la Fifa, à cause d’irrégularités constatées lors des transferts de joueurs mineurs.

Costa, hispano-brésilien de 28 ans (16 sélections), retrouve un club où il avait évolué de 2010 à 2014. Le transfert depuis Chelsea, conclu en septembre, tourne autour de 55 millions d’euros (plus 10 de bonus) selon la presse espagnole, pour un contrat de trois ans.

Double champion d’Angleterre avec Chelsea (2015, 2017), il avait inscrit 20 buts en Premier League la saison dernière en 35 matches joués. Mais le buteur, qui devait encore deux ans de contrat au club anglais était en conflit ouvert avec l’entraîneur Antonio Conte.

De son côté, le milieu offensif Vitolo, soustrait au Séville FC en juillet – l’Atletico lui avait prêté 37,5 millions d’euros pour payer sa clause libératoire –, a passé les six derniers mois en prêt au club canarien de Las Palmas.

Il a assuré s’être remis de la blessure à la cuisse qui le tenait éloigné des terrains depuis début décembre.

«Le problème de la lésion est derrière moi, j’ai passé un mois à travailler avec les physiothérapeutes et je suis beaucoup plus tranquille. C’est oublié», a affirmé le joueur de 27 ans, 11 sélections avec la Roja, qui a signé pour cinq ans avec l’Atletico.

L’arrivée de ces nouvelles recrues était très attendue par l’Atletico, qui a échoué à atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des champions, pour la première fois en cinq saisons. La mauvaise performance intervient alors que le club vient d’inaugurer en septembre un nouveau stade de 68 000 places, au prix d’un investissement de 310 millions d’euros.