BELGIQUE

Francken attendu en commission de l’Intérieur après une plénière houleuse

La dernière séance de l’année n’a pas été la plus agréable à la Chambre, loin de là. Le dossier des expulsions de Soudanais a mis Theo Francken sous le feu nourri des critiques de l’opposition.

Une conférence des présidents a été convoquée vendredi soir à la Chambre, à la demande de l’opposition, après de très vifs incidents qui ont éclaté après une demande de l’opposition, restée sans suite, de pouvoir entendre dans les prochains jours le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Theo Francken, accusé d’avoir «menti» à propos de l’expulsion de Soudanais.

S’appuyant sur le règlement de l’assemblée, le président de la Chambre, Siegfried Bracke, a poursuivi la conduite de l’ordre du jour, après le vote d’une motion d’ordre du chef de groupe Open Vld, Patrick Dewael, à savoir le vote de la réforme de l’impôt des sociétés.

Le chef de groupe PS, Ahmed Laaouej, a alors reproché à M. Bracke une «violation» du règlement pour ne pas avoir voulu laisser la parole aux députés de l’opposition. La séance a été suspendue et une conférence des présidents a été convoquée. Celle-ci a décidé de convoquer Theo Francken en commission de l’Intérieur la semaine prochaine. Mais un échange de vues aura finalement lieu ce vendredi soir en commission de l’Intérieur de la Chambre, avec le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Theo Francken et avec le vice-Premier ministre N-VA et ministre de l’Intérieur Jan Jambon.

Entre-temps, M. Francken a présenté des excuses au Premier ministre mais il apparaît qu’il connaissait l’existence d’un vol prévu pour le Soudan dans le courant du mois de janvier.