article abonné offert

Le défi des départs progressifs des agents

Le défi des départs progressifs des agents

Le magasin de seconde main «La Lavandière» peine à trouver son public… Les autres services du CPAS sont quant à eux de plus en plus sollicités. ÉdA

Martine Delzenne, présidente du CPAS, a profité de la présentation pour revenir sur l’histoire du service. «Depuis sa création en 1976, le CPAS de Rumes a connu une évolution phénoménale: d’une assistante sociale encadrée par un secrétaire et un receveur à temps partiel, il s’est enrichi, au fil des années, de divers services qui ont porté le personnel à une moyenne de 23 travailleurs.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 36 des 333 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?