MONS

Le MR de Mons demande que Pascal Lafosse ne soit pas remplacé

Le MR de Mons demande que Pascal Lafosse ne soit pas remplacé

Georges-Louis Bouchez salue la décision de Pascal Lafosse. BELGA

Le MR de Mons, par la voix de son chef de file Georges-Louis Bouchez, demande que l’échevin démissionnaire Pascal Lafosse ne soit pas remplacé, «dans un esprit de bonne gouvernance et d’économies».

 

 

Depuis la diffusion du reportage «Scan» de la RTBF, le MR de Mons «demandait la démission de l’échevin Pascal Lafosse suite à l’utilisation à des fins partisanes et politiques de l’ASBL La persévérance, mieux connue sous le nom de Maison d’Émilie», a indiqué, dans un communiqué, Georges-Louis Bouchez au nom du MR de Mons. «Après une semaine d’atermoiements, nous avons enfin été suivis et le bon sens a repris ses droits.»

Le MR montois salue «dans l’intérêt de la Ville de Mons, la décision de Monsieur Pascal Lafosse qui a bien dû se rendre à l’évidence et ne pouvait plus nier la réalité.»

Le chef de file libéral demande, par ailleurs, que Pascal Lafosse ne soit pas remplacé par un autre échevin «dans un esprit de bonne gouvernance» mais «que ses compétences soient redistribuées entre les membres actuels du Collège.»

«Fin du mauvais vaudeville» pour Ecolo

De son côté, le groupe Ecolo estime que «ce pas de côté permettra d’arrêter ce mauvais vaudeville où chaque jour la ville de Mons est salie et permettra de ramener un peu de sérénité le temps que les ministres wallons et la justice donnent les suites utiles à cette affaire.»

Ecolo qui regrette néanmoins que le Conseil communal de jeudi soir ait été annulé: «ce n’est pas parce que l’échevin fait un pas de côté qu’il ne reste pas des questions en suspens que nous ne manquerons pas de poser au conseil communal de janvier.»

La seule issue possible pour le cdH

Enfin, du côté du cdH, partenaire de majorité du PS, sa cheffe de file Savine Moucheron «salue ce geste, qui était le seul qui permettait au Collège et à la Ville de Mons de continuer à travailler sereinement dans l’intérêt des Montois.»

Le cdH attend désormais «les conclusions des diverses enquêtes en espérant que celles-ci feront toute la clarté sur la situation.»